Les meilleurs films du 22 mars 2014

Chaque jour un spécialiste "cinéma" de Moustique sélectionne 4 films et vous propose les critiques, les étoiles et les bandes-annonces pour ceux-ci.

Ce samedi, au programme:

  • Les contrebandiers de Moonfleet  
  • Ca$h
  • Nanny McPhee
  • Gangster Squad

1062278

Les contrebandiers de Moonfleet [3*]

TCM 19h10

De Fritz Lang (1955). Avec Stewart Granger, George Sanders.

Lang n’aimait pas trop ce film pour avoir été obligé par la production de le tourner en CinémaScope – un format qu’il détestait – et d’y rajouter une fin qui ne lui plaisait guère. Pourtant, il signe là un des meilleurs films d’aventure de son époque, baignant dans un climat fantastique et mystérieux. Tourné entièrement en studio, ce spectacle haut en couleur aborde sans mièvrerie le passage de l’enfance à l’âge adulte.

Nanny McPhee [2*]

AB3 20h30

De Kirk Jones (2005). Avec Emma Thompson, Colin Firth.

Ainsi donc, Mary Poppins n’était pas seule au royaume des gouvernantes! Divertissement familial par excellence, Nanny McPhee – adapté de la série de bouquins Chère Mathilda – permet à Emma Thompson d’être au four et au moulin. En effet, l’actrice a également signé le scénario de ce conte plein d’humour, de féerie et de tendresse. Et où les effets spéciaux, habilement dosés, ne prennent jamais le dessus par rapport au récit.

Gangster Squad [2*]

BE1 20h55

De Ruben Fleischer (2013). Avec Sean Penn, Ryan Gosling.

Hollywood s'y connaît en matière de films de gangsters et Gangster Squad se veut justement un bel hommage au genre. Tous les ingrédients étaient réunis pour concocter une petite pépite: casting de choix, flics sans foi ni loi, reconstitution du Los Angeles des années 40… Au final, le divertissement ne manque pas de style, mais difficile de ne pas être désagréablement surpris par la composition de Sean Penn qui en fait des tonnes et plombe en partie la crédibilité de l'ensemble.

Ca$h [1*]

RTL-TVI 20h55

D'Eric Besnard (2008). Avec Jean Dujardin, Jean Reno.

Il y a des petits airs d'Ocean's Eleven à la française dans ce Ca$h qu'Eric Besnard a voulu aussi scintillant que son modèle. Mais n'est pas Soderbergh qui veut: malgré un scénario à tiroirs qui joue habilement sur les apparences trompeuses, ce deuxième long métrage de Besnard peine à trouver le rythme qui l'aurait rendu emballant. D'autant plus dommage au vu d'un casting avec lequel il y avait moyen de faire banco.

Sur le même sujet
Plus d'actualité