Les meilleurs films du 2 juillet

Chaque jour, un spécialiste du cinéma de Moustique sélectionne les films à voir et à revoir. Au programme de ce lundi, les bandes-annonces, critiques et étoiles de:

  • Illégal
  • Arizona junior
  • Kiss Kiss Bang Bang
  • La grande Boucle

1133555

Illégal [3*]

FRANCE 4 22H30

D’Olivier Masset-Depasse (2010). Avec Anne Coesens, Esse Lawson.

Masset-Depasse trouve en la formidable Anne Coesens l’interprète idéale pour cette histoire d’émigrée clandestine en lutte pour retrouver son fils. Un film clinique, sans concession, montrant, à la lisière du documentaire, le chemin de croix des sans-papiers à travers une bureaucratie insensible. Traité comme un thriller social bouleversant, le film prend aux tripes et pose question sur un douloureux sujet d’actualité.

 

Arizona Junior [3*]

CLUB RTL 22H30

De Joel Coen (1987). Avec Nicolas Cage, Holly Hunter.

Hi, voleur multirécidiviste et stérile, rêve d’avoir un bel enfant blond avec sa femme. C’est alors qu’il apprend la naissance de quintuplés dans une riche famille du coin. Les frères Coen font un tour dans les rêves de l’Amérique profonde à travers cette comédie décapante filmée comme un  Tex Avery. Et autant dire qu’ils vont les mettre en pièces! C’est en effet un cauchemar éveillé que Hi va vivre, tentant à tout prix d’infléchir son destin de loser avec une maladresse terriblement comique. Portée par des acteurs géniaux, cette satire jubilatoire et grinçante de l’Amérique "d’en bas" montre aussi une sensibilité assez inédite chez les cinéastes. Un must!

 

Kiss Kiss Bang Bang [2*]

TCM 13H30

De Shane Black (2005). Avec Robert Downey Jr., Val Kilmer.

Le scénariste de L’arme fatale passe à la réalisation pour un polar déjanté. L’histoire est abracadabrante, mais ce buddy movie inhabituel (un loser est associé à un dur à cuir gay!) parodie la série B avec de la dynamite. Le tandem désaccordé Downey Jr./Kilmer achève de nous convaincre: voilà une comédie bien fun!

 

La grande boucle [2*]

BE 1 20H55

De Laurent Tuel (2013). Avec Clovis Cornillac, Bouli Lanners.

On aurait pu craindre le pire avec cette comédie centrée sur un cycliste amateur rêvant de faire son Tour de France. Il n’en est rien. Car changeant de braquet pour un beau tour de piste père/fils, cette revanche comique des perdants, jouée par un épatant Cornillac, est une bien belle surprise.

Sur le même sujet
Plus d'actualité