Les meilleurs films du 1er août 2014

Chaque jour, Moustique sélectionne les films à voir ou à revoir. Au programme de ce vendredi, les bandes-annonces, les critiques et les étoiles de:

  • Le canardeur
  • La flèche et le flambeau
  • No Pain No Gain
  • Cradle of Fear

1153341

Le canardeur [3*]

TCM 20H40

De Michael Cimino (1974). Avec Clint Eastwood, Jeff Bridges.

Avant de passer à la postérité pour son Voyage au bout de l'enfer, Cimino débutait dans la réalisation avec ce film policier vif et léger taillé sur mesure pour Clint Eastwood et Jeff Bridges. Road-movie représentatif du cinéma américain des années 70, Le canardeur, bien plus subtil que son titre français maladroit, traverse les paysages grandioses du Montana tout en s'attachant de façon émouvante à la psychologie des personnages.

La flèche et le flambeau [2*]

ARTE 13H45

De Jacques Tourneur (1950). Avec Burt Lancaster, Virginia Mayo.

Plutôt coutumier des films noirs ou fantastiques, Tourneur s’offre une joyeuse récréation avec ce divertissement lorgnant vers le Robin des Bois incarné par Errol Flynn. C’est d’ailleurs dans les mêmes décors que fut tourné La flèche et le flambeau, où Burt Lancaster, également producteur, en profite pour démontrer ses talents acrobatiques. L’acteur y retrouve son ancien partenaire de cirque, Nick Cravat, pour composer un spectacle réjouissant.

No Pain No Gain [2*]

BE1 20H55

De Michael Bay (2013). Avec Mark Wahlberg, Dwayne Johnson.

Retrouver Michael Bay, spécialiste des blockbusters à la Transformers ou Pearl Harbor aux commandes d'un film plus intimiste, voilà qui suscite d'emblée la curiosité. Et ce d'autant plus lorsqu'il s'agit d'y égratigner le rêve américain par le biais d'un Mark Wahlberg poilant en coach sportif bodybuildé. Utilisant un fait divers réel pour le traiter dans un second degré réjouissant, le réalisateur démontre un vrai savoir-faire dans un genre inhabituel.

Cradle Of Fear [1*]

PLUG RTL 21H20

D'Alex Chandon (2001). Avec Dani Filth, David McEwen.

Comme beaucoup de productions à sketches, Cradle Of Fear s'avère de qualité très inégale, mais son aspect à la limite du nanar finit par lui donner un côté décalé que les amateurs de gore apprécieront sans doute. Il est vrai que le film, sorti uniquement en vidéo, lance un énorme clin d'œil au groupe de black metal britannique Cradle Of Filth (d'où son titre), dont le leader Dani Filth se retrouve d'ailleurs au générique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité