Les meilleurs films du 19 octobre 2013

Notre sélection de films pour ce samedi soir et les bandes-annonces:

  • Cars
  • Buffalo Bill et les Indiens
  • The Dark Knight Rises
  • Une hirondelle a fait le printemps

964935

Cars, quatre roues [3*]

AB3 20H30

De John Lasseter (2006). Avec les voix de Guillaume Canet, Cécile De France.

Bolide de course ambitieux, Flash McQueen est condamné à des travaux d’intérêt général pour avoir causé des dégâts de voirie. Loin des rivalités des courses de stock-cars, il découvre un monde inhabituel d’amitié et d’amour. Un bijou d’animation à faire fondre les cœurs.

Buffalo Bill et les Indiens [3*]

TCM 18H40

De Robert Altman (1976). Avec Paul Newman, Joel Grey.

Altman tire avec ironie sur la légende de l’Ouest. Et ses cartouches font mouche. Le héros américain, connu pour être le père du show-business avec son célèbre "Wild West Show", est montré comme un grotesque directeur de revue, alcoolique invétéré et séducteur sur le retour. Emmenant avec verve une sacrée troupe d’acteurs, Altman passe à la moulinette la société du spectacle avec une saine férocité. Et personne n’en sort indemne, ni ceux qui la font, ni ceux qui y croient. Fort!

The Dark Knight Rises [2*]

BE 1 20H55

De Christopher Nolan (2012). Avec Christian Bale, Tom Hardy.

Attendu comme une prophétie, ce 3e opus vient clore la grande saga Batman de Christopher Nolan. Mais avec des fortunes diverses. Si cette fresque vertigineuse donne à voir de somptueux moments de cinéma (comme le terroriste Bane venu botter le cul d’un monde déshumanisé au bord de l’abîme), elle nous gave aussi comme des oies. Et à force de charger la mule, Nolan montre ses limites, ratant lamentablement certaines scènes-clés. Le Batman "nolanien" range donc sa cape, épuisé, à la limite du hors-jeu, mais il peut malgré tout être fier du trajet accompli.

Une hirondelle a fait le printemps [2*]

LA UNE 15H05

De Christian Carion (2001). Avec Michel Serrault, Mathilde Seigner.

Attirant par son thème, tout plaquer pour vivre une autre vie, ce film a pour atout majeur son actrice principale, qui survole les clichés du film sur les rats des villes et les rats des champs. Mathilde Seigner se paie même le luxe de surpasser l’immense Serrault, jouant un peu avec facilité son rôle répétitif de fin de carrière: celui du vieux bougon râleur, plutôt sympa dans le fond.

Sur le même sujet
Plus d'actualité