Les meilleurs films du 19 juillet

Chaque jour, un spécialiste du cinéma de Moustique sélectionne les films à voir et à revoir. Au programme de ce lundi, les bandes-annonces, critiques et étoiles de:

  • La vie est belle
  • Wolverine: le combat de l'immortel
  • Les tortues ninja
  • Scorpio

1145109

La vie est belle [4*]

TCM 20H40 

De Frank Capra (1946). Avec James Stewart, Donna Reed.

Le destin de ce feel good movie est aussi beau que le film lui-même. En effet, ce bijou d’humanisme contant l’histoire d’un homme décidé de se jeter d’un pont avant de se faire rattraper par un ange, ne connut qu’un succès d’estime lors de sa sortie, en hiver 1946. Pire, il tomba dans l’oubli, jusqu’à ce qu’un ange (un juriste fou du film) intervienne en 1974 pour racheter les droits de diffusion du long métrage. Depuis cette date, cette fable magique interprétée avec grâce par Stewart est le classique de Noël le plus regardé dans les foyers américains. La vie n’est pas belle?  

 

Wolverine: Le combat de l’immortel [2*]

BE1 20H55 

De James Mangold (2013). Avec Hugh Jackman, Tao Okamoto.

L’atmosphère inquiétante du début du film augurait d’un blockbuster plutôt violent et original dans le ton. Mais le scénario de ce voyage de Wolverine au pays du Soleil-Levant déroule finalement une histoire attendue ponctuée de quelques scènes de combats-chocs. On peut heureusement compter sur Jackman, toujours plus à l’aise dans la peau du X-Man griffu, pour nous envoyer dans les mirettes un film d’action à tout le moins divertissant.

 

 

TMNT – Les tortues ninja [2*]

AB3 8H45 

De Kevin Munroe (2007). Avec les voix de Baptiste Hupin, Thierry Janssen.

Le nouveau look imposé par Munroe aux tortues ninja leur donne une allure moins risible et surtout l’apparence de sombres héros tendance Marvel: nos batraciens karatékas n’ont plus l’air engourdis dans leurs grosses carapaces et distribuent les tatanes avec un réel sens de la chorégraphie. Du bon spectacle divertissant pour ados.

 

Scorpio [2*]

TCM 18H15 

De Michael Winner (1972). Avec Burt Lancaster, Alain Delon.

Une jeune recrue doit abattre l’espion qui l’a formé. Le film fait penser au Flingueur que Winner réalisa un an auparavant avec Bronson. Mais ici, le cinéaste met davantage l’accent sur le réalisme, imprégnant le monde des services secrets avec la rigueur d’un documentariste. Le mythe façon 007 en prend un coup, mais l’action est au rendez-vous.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité