Les meilleurs films du 18 mai 2014

Chaque jour, un spécialiste cinéma de Moustique sélectionne les films à voir ou à revoir.

Ce dimanche:

  • Mud
  • Rock Academy
  • Brendan et le secret de Kells
  • Excalibur, l'épée magique

1104444

Mud [3*]

BE1 20H55

De Jeff Nichols (2012). Avec Matthew McConaughey, Tye Sheridan.

Mississippi. Deux gamins laissés à eux-mêmes font la connaissance d’un semi-clochard qui leur enseigne sa philosophie de l’existence. Entre Mark Twain et Spielberg, Nichols tisse un émouvant récit d’apprentissage tout en continuant d’interroger, après ses superbes Shotgun Stories et Take Shelter, la fragilité du rêve américain et le dérèglement de la cellule familiale. Il clôt cette trilogie sur une note optimiste, limite naïve, à travers ce conte magique sur le passage à l’âge adulte osant le pari de l’amour dans un monde qui ne s’autorise plus le rêve et la liberté.

Brendan et le secret de Kells [2*]

LA TROIS 10H00

De Tomm Moore (2008). Avec les voix de Robin Trouffier, Dominique Collignon-Maurin.

L’histoire est simple. Classique, même. Mais la luxuriance de cette animation, jolie comme un rêve éveillé, transforme ce parcours initiatique d’un jeune moine en une fantastique épopée de couleurs. Comme si par magie un fabuleux livre d’enluminures prenait vie, là, sous nos yeux…

Rock Academy [2*]

AB3 13H30

De Richard Linklater (2004). Avec Jack Black, Joan Cusack.

Viré de son groupe de rock, Dewey trouve un emploi de prof de musique dans un lycée très chic pour gamins friqués. Faisant table rase des cours traditionnels, il leur apprend le gros son du rock’n’roll. Evidemment, l’intrigue de ce Cercle des poètes disparus sous amplis est prévisible. Mais il se dégage de ce film et surtout de la prestation allumée de Jack Black une énergie diablement euphorisante et un parfum de liberté pas désagréable du tout.

Excalibur, l’épée magique [1*]

AB3 8H50

De Frederik Du Chau (1998). Avec les voix d’Alain Chabat, Emmanuel Jacomy.

Enième version de la légende des chevaliers de la Table ronde et premiers pas dans l’animation de la Warner qui veut concurrencer le géant Disney. Le chemin est encore long, car le dessin animé n’offre pas grand-chose d’autre qu’une copie, parfois distrayante, du bestiaire comique de tonton Walt tirant sur la comédie musicale. Au doublage, Alain Chabat, lui, s’amuse comme un fou.

Sur le même sujet
Plus d'actualité