Les meilleurs films du 18 février 2014

Chaque jour, retrouvez le meilleur des films diffusés avec les bandes-annonces et la cote de chacun de ceux-ci. Aujourd'hui:

  • Les sentiers de la gloire
  • Sugar Man
  • Absence de malice
  • Universal Soldier

1039946

Les sentiers de la gloire [4*]

ARTE 13H35

De Stanley Kubrick (1957). Avec Kirk Douglas, Adolphe Menjou.

1916. Retirés dans un château cossu, des généraux décident de faire exécuter, pour l’exemple, trois soldats accusés de lâcheté. Les caprices de la star Douglas n’ont pas empêché Kubrick de livrer à nouveau sa vision d’un monde montré comme un gigantesque jeu d’échecs. Le cinéaste démonte avec minutie les mécanismes impitoyables de la guerre vue comme le prolongement de la lutte des classes (les gradés opposés aux troufions, le château aux tranchées boueuses). Edifiant!

Sugar Man [3*]

BE CINE 20H45

De Malik Bendjelloul.

Rodriguez fut chanteur pour la Motown dans les années 70. Inconnu au bataillon et passé aux oubliettes depuis. Pourtant, ses disques ont été le symbole inattendu de la lutte anti-apartheid. Ce doc-enquête passionnant est le récit de sa vie. Incroyable, mais vrai. L’histoire d’un musicien revenu dans la lumière grâce au cinéma. A voir!

Absence de malice [3*]

TCM 22H35

De Sydney Pollack (1981). Avec Paul Newman, Sally Field.

"Depuis le Watergate, déclarait Pollack, j’ai l’impression que les grands reporters sont plus enclins à dénoncer qu’à expliquer, ce qui devrait pourtant être leur premier souci." Ce sont les limites et les transgressions de la presse qu’interroge le réalisateur. Sans la malice destinée à remettre en cause le droit fondamental à l’information, mais avec suffisamment d’intelligence et d’efficacité pour garder nos sens en éveil.

Universal Soldier [2*]

AB3 21H30

De Roland Emmerich (1992). Avec Jean-Claude Van Damme, Dolph Lundgren.

Des soldats décédés du Viêtnam sont réanimés en d’incroyables machines de combat. C’est ce que découvre une journaliste un peu trop curieuse… Grand pro du film d’action à grand spectacle, Emmerich filme ces aventures de super-soldats avec gourmandise, n’hésitant pas à utiliser toutes les fantaisies pyrotechniques à portée de main. Un film fantastique distrayant, assumé jusque dans ses excès, avec un Van Damme qui ne lésine pas sur un bon mot d’humour.

Sur le même sujet
Plus d'actualité