Les meilleurs films du 17 avril 2014

Chaque jour, un spécialiste cinéma de Moustique propose quatre films à voir ou à revoir.

Ce jeudi:

  • Impitoyable
  • La dernière tentation du Christ
  • Histoires enchantées
  • 15 ans et demi

1082102

Impitoyable [3*]

FRANCE 3 20H45

De Clint Eastwood (1992). Avec Clint Eastwood, Gene Hackman.

Eastwood était un des derniers réalisateurs à tâter du western au début des années 90; le genre paraissant alors appartenir au rayon archives. S'il a bien tourné son film en référence aux westerns ayant bercé son enfance, il développe dans Impitoyable un récit crépusculaire où le manichéisme traditionnel bons-méchants n'a pas sa place. Mais bien les paysages somptueux ainsi qu'une profondeur de contenu impressionnante.

La dernière tentation du Christ [2*]

CLUB RTL 20H25

De Martin Scorsese (1988). Avec Willem Dafoe, Barbara Hershey.

Quelle que soit la religion abordée au cinéma, il ne fait pas bon susciter la polémique. Scorsese l'a appris à ses dépens, son film provoquant la fureur – et les actions violentes – d'intégristes. Sa vision antidogmatique de la vie du Christ n'a pourtant rien de diffamant: elle le ramène simplement à ses faiblesses d'être humain. Dans une réalisation atypique aux choix parfois étonnants, Scorsese ne tourne pas un chef-d’œuvre, mais bien un film esthétiquement  audacieux.

Histoires enchantées [1*]

RTL-TVI 20H20

D'Adam Shankman (2008). Avec Adam Sandler, Guy Pearce.

Le nom d'Adam Sandler suffit en général pour recommander de zapper au plus vite. Pourtant, dans sa première participation à une production Disney, l'acteur trouve un rôle bien plus sobre que ses compositions habituelles, même si le récit, trop gentiment formaté pour les mômes, n'exploite pas pleinement tout son potentiel de départ. Les parodies de films célèbres n'en sont pas moins savoureuses pour imager les histoires inventées par le héros.

 

15 ans et demi [1*]

RTL-TVI 22H10

De François Desagnat et Thomas Sorriaux (2008). Avec Daniel Auteuil, Juliette Lambolley.

Le conflit des générations: une source intarissable pour les scénaristes qui le démontrent une fois encore dans cette comédie sans prétention. Daniel Auteuil y incarne avec tendresse un père largué face à son adolescente de fille. Leur duo fonctionne plutôt bien et c'est sans doute ce qui sauve ce film à la réalisation pataude. Sachant que le tandem Sorriaux-Desagnat était déjà aux commandes de La Beuze et Les 11 commandements, ceci explique sans doute cela.

Sur le même sujet
Plus d'actualité