Les meilleurs films du 17 août 2013

Notre sélection des meilleurs films de ce samedi 17 août 2013:

  • Soudain l'été dernier
  • Dark Shadows
  • Un indien dans la ville

924461

Dark Shadows BE1 20H55 [3*]

De Tim Burton (2012). Avec Johnny Depp, Eva Green.

Adaptant une série télévisée des années 60, Tim Burton laisse libre cours à sa fantaisie débridée et se fait plaisir. Offrant un rôle diabolique en or à la belle Eva Green, le cinéaste se livre à un hommage excentrique et boursouflé, mais ô combien jubilatoire, au bestiaire monstrueux de la Hammer et au Nosferatu de Murnau.

Soudain, l’été dernier TCM CINEMA 17H45 [3*]

De Joseph L. Mankiewicz (1959). Avec Elizabeth Taylor, Montgomery Clift.

Les années 40-50 ont été marquées par un intérêt particulier du cinéma pour la psychanalyse. Le très orgueilleux Hitchcock répétait d’ailleurs à qui pouvait l’entendre qu’il avait réalisé le film définitif sur le sujet avec l’excellent La maison du docteur Edwardes. Mais il faut avouer qu’il a été supplanté par Mankiewicz, dans cette adaptation suffocante de la pièce de Tennessee Williams, Suddenly, Last Summer. Porté par des comédiens d’une effroyable justesse, ce récit terrifiant d’une riche veuve qui entend lobotomiser sa nièce pour la sauver de sa folie est mené avec une telle radicalité qu’il en donne la chair de poule. Raconté comme une passionnante histoire policière, ce long récit hypnotique, dont les clés nous sont données par flash-back, est l’un des plus grands morceaux de bravoure de Mankiewicz. Mais pas seulement. C’est aussi le meilleur rôle à l’écran d’Elizabeth Taylor, et l’étonnante preuve que l’on pouvait parler à Hollywood, l’industrie du rêve, d’impuissance masculine, d’homosexualité, d’inceste et d’anthropophagie tout en divertissant le public!

Un Indien dans la ville AB3 20H30 [2*]

D’Hervé Palud (1994). Avec Thierry Lhermitte, Patrick Timsit.

Palud a retenu la leçon du très bon Crocodile Dundee et s’amuse du décalage des cultures entre le prétendu sauvage et les névroses du civilisé. N’évitant pas toujours les clichés, la charge n’est jamais méchante et fait le plus souvent rire, grâce à d’excellents comédiens, dont une hilarante Dombasle en bourgeoise des beaux quartiers.

Sur le même sujet
Plus d'actualité