Les meilleurs films du 16 mai 2014

Chaque jour, un spécialiste cinéma de Moustique sélectionne les films à voir ou à revoir. Au programme, bande-annonce, critique et étoiles.

Ce vendredi:

  • 12 ans d'âge
  • Hook
  • Star Wars 3
  • Les Géants

1102696

Star Wars épisode III: La revanche des Siths [3*]

CLUB RTL 20H25

De George Lucas (2005). Avec Hayden Christensen, Ewan McGregor.

Lucas s’amuse à déjouer l’attente des fans dans cet épisode plus sombre où des Jedis meurent, tandis qu’Anakin Skywalker se mue en Vador… par amour. Lucas rêvait de faire son Autant en emporte le vent dans l’espace, il n’est pas loin d’y arriver!

Hook ou la revanche du capitaine Crochet [2*]

AB3 20H05

De Steven Spielberg (1991). Avec Robin Williams, Dustin Hoffman.

Peter Pan a la quarantaine ventripotente. Accroché à son portable comme à sa vie, il a carrément oublié qui il était! L’idée est géniale, comme la performance de Hoffman, en délicieux Crochet croque-mitaine, hanté par son incapacité chronique à redevenir enfant… et à vivre sans son ennemi juré, Peter! Spielberg règle son conte comme du papier à musique et distille une réflexion émouvante sur la famille. Seule ombre au tableau, l’aspect visuel du film: son Pays imaginaire est d’une laideur fracassante.

Les géants [2*]

LA TROIS 21H05

De Bouli Lanners (2011). Avec Zacharie Chasseriaud, Martin Nissen.

Cette équipée adolescente lorgne un peu trop sur Stand By Me de Reiner, où cinq gamins tentent de retrouver le corps d’un garçon renversé par un train. Mais Bouli Lanners montre qu’il est un vrai réalisateur à l’univers très personnel et impose la Bouli’s touch: le conte enfantin, serti dans une nature à la grâce toute poétique, personnage à part entière de son récit. Transcendant les limites de son scénario, le regard à la fois tendre et acéré de Bouli sur l’enfance finit par emporter le morceau.

12 ans d’âge [1*]

BE1 20H55

De Frédéric Proust (2013). Avec François Berléand, Patrick Chesnais.

C’est l’heure de la préretraite et Charles et Pierrot entendent bien en profiter à fond. L’œil rivé sur le cinéma américain et ses comédies régressives, le cinéma français veut aussi se donner un coup de jeune. Après 16 ans ou presque, voici maintenant ce 12 ans d’âge où deux sexagénaires se prennent pour de nouveaux ados. Ce n’est pas très profond ni très bien réalisé, mais l’abattage de Chesnais et Berléand provoque quand même quelques bons rires.

Sur le même sujet
Plus d'actualité