Les meilleurs films du 16 juillet

Chaque jour, un spécialiste du cinéma de Moustique sélectionne les films à voir et à revoir. Au programme de ce lundi, les bandes-annonces, critiques et étoiles de:

  • Lara Croft Tomb Raider
  • Mercredi, folle journée
  • You're next
  • Le souper

1144309

Lara Croft Tomb Raider [2*]

CLUB RTL 20H25

De Simon West (2001). Avec Angelina Jolie, Jon Voight.

Les critiques n’ont pas épargné le film. Pourtant, dans l’exercice difficile de l’adaptation ciné d’un jeu vidéo, ce Lara Croft ne fait pas mauvaise figure. Trompant l’ennui d’un scénario décousu et prétexte à quelques joutes d’action, la belle Angelina Jolie joue parfaitement les héroïnes désincarnées. Pour un peu, l’on s’imaginerait le joystick en main en train de la téléguider dans ces aventures pillant sans vergogne Indiana Jones et La momie.

 

Mercredi, folle journée [2*]

ARTE 20H50

De Pascal Thomas (2000). Avec Vincent Lindon, Olivier Gourmet.

Pascal Thomas siffle le début de la récré dans ce récit polyphonique plein de drôlerie où une vingtaine de mioches vont profiter de la journée libre du mercredi pour faire tourner leurs parents en bourrique. Une histoire où s’invite la poésie libertaire du cinéaste qui nous chuchote au creux de l’oreille combien il est doux de retomber en enfance. Cette comédie pleine d’entrain est parfois contaminée par une morale cucul la praline, mais elle multiplie des petits instants de grâce qui font toute la différence.

 

You’re Next [2*]

BE1 20H55

D’Adam Wingard (2011). Avec Sharni Vinson, Nick Tucci.

Des tueurs masqués s’invitent à une fête familiale qui tourne au vinaigre. Croisant le Haneke de Funny Games et le slasher pur, ce film gore très flippant s’offre de surcroît le luxe d’une réalisation au top, n’hésitant pas à mêler l’horreur bien saignante à l’ambiance étrangement baroque. 

 

Le souper [2*]

TV5MONDE 23H10

D’Édouard Molinaro (1992). Avec Claude Rich, Claude Brasseur.

Adapté de la pièce éponyme de Brisville, le film de Molinaro livre un fascinant huis clos entre deux acteurs au sommet de leur art. La France est au bord du chaos, Fouché et Talleyrand, qui se détestent cordialement, sont forcés par la conjoncture de trouver un terrain d’entente. Réflexion brillante sur le pouvoir, dialogué au cordeau, ce tête-à-tête fictif, mais hautement vraisemblable, a valu à Claude Rich le césar du meilleur acteur en 1993.

Sur le même sujet
Plus d'actualité