Les meilleurs films du 15 novembre 2013

Chaque jour, Moustique sélectionne les meilleurs films du jour et vous propose les bandes-annonces. Ce vendredi:

  • Transformers
  • Moi, député
  • Le goût de la vie
  • Drakkar

980011

Moi, député [2*]

BE 1 22H35

De Jay Roach (2012). Avec Will Ferrell, Zach Galifianakis.

Deux opposants politiques d’une petite ville de Caroline du Nord se disputent un mandat de député. Quand on sait que ces deux-là sont incarnés par les tordants Zach Galifianakis et, surtout, Will Ferrell, on s’attend à tous les coups tordus et imaginables. Et en effet, les bassesses les plus délirantes font rage pour remporter le duel. Mais, à force de faire sonner le comique potache plutôt que la satire grinçante, c’est le réalisateur qui au final n’obtient pas toutes nos voix de préférence.

Les drakkars [2*]

TCM 22H40

De Jack Cardiff (1964). Avec Richard Widmark, Sidney Poitier.

Une cloche d’or légendaire est l’objet de toutes les convoitises et va attiser le feu entre les Maures et les Vikings. Cardiff filme avec de grands effets les combats homériques que se livrent Richard Widmark, accompagné de ses costauds blonds, et Sidney Poitier et sa garde rapprochée. Ça cogne durement, les figurants tombent en masse et les ennemis se réservent des supplices terrifiants, telle la "jument d’acier", sorte de cure-dent géant pour empaler les prisonniers! Du divertissement comme on aime, aux allures de BD cruelle et spectaculaire.

 

Transformers [1*]

AB3 20H05

De Michael Bay (2007). Avec Shia LaBeouf, Megan Fox.

Shia LaBeouf roule des mécaniques pour plaire à la jolie Megan Fox, tandis que des robots gigantesques font tout autre chose que de se rouler des pelles dans ce gros film de casse destiné aux amateurs.

Le goût de la vie [1*]

LA DEUX 20H25

De Scott Hicks (2007). Avec Catherine Zeta-Jones, Aaron Eckhart.

Kate règne dans les cuisines d’un des restos les plus cotés de Manhattan et mène, pour arriver à un tel degré de perfection, une vie quasi monacale. Alors, quand débarque au milieu de ses casseroles professionnelles un sous-chef de cuisine blagueur et exubérant, ce n’est pas vraiment de son goût. Les ingrédients sont bons (Zeta-Jones et Eckhart), mais le chef Hicks les marie sans génie particulier, livrant une comédie culinaire un peu passe-partout.

Sur le même sujet
Plus d'actualité