Les meilleurs films du 15 juillet

Chaque jour, un spécialiste du cinéma de Moustique sélectionne les films à voir et à revoir. Au programme de ce lundi, les bandes-annonces, critiques et étoiles de:

  • Jeune et jolie
  • Mort ou Vif
  • Outland
  • Les cracks

1143401

Jeune et jolie [3*]

BE1 20H55 

De François Ozon (2013). Avec Marine Vacth, Géraldine Pailhas.

"Ce que je voulais montrer, c’est que cette jeune fille a besoin de transgresser les règles. De traverser des choses violentes pour éprouver son propre corps et éprouver où se trouve son propre désir", dit Ozon. En effet, ce joli film pris un peu vite pour une provocation sexuelle gratuite est surtout un portrait délicat et décalé de l’adolescence, transcendé par la mutine et fascinante Marine Vacth.  

 

Mort ou vif [2*]

AB3 20H05 

De Sam Raimi (1994). Avec Sharon Stone, Gene Hackman.

Raimi (Evil Dead) s’amuse à pasticher l’Ouest de Sergio Leone. Tenant dans sa manche le carré d’as DiCaprio (pas encore star), Hackman, Crowe et Stone, il fait mordre la poussière au mythe, faisant de la belle l’héroïne de son histoire. Avec ses gros plans façon Il était une fois dans l’Ouest et le jeu outrancier et jouissif de Hackman en méchant, tout est en place pour un hommage plaisant au western.

 

Outland [2*]

LA DEUX 20H25 

De Peter Hyams (1981). Avec Sean Connery, Peter Boyle.

Hyams a vu Le train sifflera trois fois, auquel il fait nombre de clins d’œil. Mais plus qu’à un remake spatial du film de Zinnemann avec son shérif enquêtant à ses risques et périls sur un satellite de Jupiter, c’est à une réflexion amère sur notre monde de demain que se livre le cinéaste. Un univers qu’il décrit comme particulièrement inquiétant, où la technologie la plus moderne côtoie la mentalité belliqueuse des chercheurs d’or du Far West d’hier.

 

 

Les cracks [2*]

CLUB RTL 20H25 

D’Alex Joffé (1968). Avec Bourvil, Robert Hirsch.

1901. Jules, inventeur ingénieux, a mis au point une bicyclette révolutionnaire qui devrait permettre à Lucien, son beau-frère, de gagner la course Paris-San Remo. Grimaçant et franchement drôle, Bourvil joue ce merveilleux fou roulant sur sa drôle de machine. Entre cartoon et hommage aux comédies burlesques façon Buster Keaton, le film tourne en roue libre, mais on suit avec plaisir les aventures délirantes de ce peloton fantaisiste. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité