Les meilleurs films du 14 juillet

Chaque jour, un spécialiste du cinéma de Moustique sélectionne les films à voir et à revoir. Au programme de ce lundi, les bandes-annonces, critiques et étoiles de:

  • Superstar
  • A la poursuite d'Octobre Rouge
  • Pile ou Face
  • Arsène Lupin

1143025

Superstar [2*]

LA UNE 20H20 

De Xavier Giannoli (2012). Avec Kad Merad, Cécile De France.

Giannoli invite à la réflexion sur le statut étrange de la célébrité. Avec sa tête de Monsieur Tout-le-monde qui devient star du jour au lendemain sans raison, Merad est parfait d’innocence naïve. L’emballement médiatique imbécile n’est pas sans danger pour l’homme ordinaire, nous dit cette tragicomédie pas toujours maîtrisée qui bénéficie aussi du charme de Cécile De France.

 

 

A la poursuite d’Octobre Rouge [2*]

AB3 20H05 

De John McTiernan (1990). Avec Sean Connery, Alec Baldwin.

Moscou et Washington sont sur le qui-vive: un sous-marin nucléaire soviétique est perdu dans la nature et on ignore les motivations du capitaine Ramius qui dirige le submersible. Adaptant Clancy, McTiernan nous immerge avec beaucoup de réalisme dans l’atmosphère oppressante d’un sous-marin ultramoderne. Un thriller aquatique défendu par un Connery dont l’aisance nous fait presque oublier que le scénario, lui, est resté à la surface.

 

 

Pile ou face [2*]

FRANCE 3 23H00 

De Robert Enrico (1980). Avec Michel Serrault, Philippe Noiret.

"Comment on devient flic? On ne devient pas flic, on finit flic." Vous reconnaîtrez la patte humoristico-cynique du génial Audiard, lequel, avec les impeccables Serrault et Noiret, fait quasi tout l’intérêt de ce polar assez prévisible de Robert Enrico. Ce jeu du chat et de la souris entre un flic et un mari soupçonné d’avoir défenestré sa femme n’en est pas moins délectable, d’autant qu’il se clôt sur un final plutôt hurluberlu.

 

Arsène Lupin [1*]

CLUB RTL 20H25 

De Jean-Paul Salomé (2004). Avec Romain Duris, Kristin Scott Thomas.

Duris n’a pas l’allure canaille du Descrières de la série dans cette nouvelle adaptation du célèbre gentleman cambrioleur créé par Maurice Leblanc et chanté par Dutronc. Avec le sérieux d’un pape, il règle des complots royalistes, prises de kung-fu à l’appui! Du coup, le spectateur, pris en otage par des effets spéciaux tourneboulant, trouve refuge auprès de Scott Thomas, vénéneuse comtesse qui semble échappée d’un serial fantastique des années 20.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité