Les meilleurs films du 14 avril 2014

Chaque jour, un spécialiste cinéma de Moustique sélectionne les films à voir ou à revoir.

Ce lundi, à l'affiche:

  • Spider-Man
  • La Chèvre
  • Carrie au bal du diable
  • Misery

874971

Spider-Man [3*]

CLUB RTL 20H25

De Sam Raimi (2002). Avec Tobey Maguire, Kirsten Dunst.

Hormis une adaptation calamiteuse dans les années 70, c'est grâce à Sam Raimi que le plus célèbre des arachnides se faisait enfin une toile au cinéma. Dans le premier épisode de ce qui allait devenir une trilogie de qualité, la psychologie des personnages ne se voit jamais écrasée par les effets spéciaux, laissant ainsi au récit le temps de prendre ses marques, tout en proposant un spectacle hautement divertissant.

Misery [3*]

ARTE 20H50

De Rob Reiner (1990). Avec James Caan, Kathy Bates.

Nul doute que Misery compte parmi les meilleures adaptations au cinéma des romans du prolifique Stephen King. Rob Reiner retranscrit en effet d'une manière particulièrement flippante la rencontre fortuite entre un écrivain et une fan à qui il manque une fameuse case. Au cœur de ce huis clos oppressant en diable, la grandiose Kathy Bates est tout bonnement terrifiante dans son interprétation d'ange gardien psychopathe.

La chèvre [3*]

France 4 20h45

De Francis Veber (1981). Avec Pierre Richard, Gérard Depardieu.

Le trio gagnant Veber-Richard-Depardieu allait traverser les années 80 avec trois comédies et autant de gros succès. Avant Les compères et Les fugitifs, La chèvre ouvre donc le bal et déroule un festival de situations tordantes agrémentées par ce tandem improbable composé d'un indécrottable maladroit et d'un détective privé costaud et expéditif. Des dialogues mijotés aux petits oignons complètent cette belle réussite de buddy movie à la française.

Carrie au bal du diable [3*]

ARTE 22H35

De Brian De Palma (1976). Avec Sissy Spacek, Piper Laurie.

Le récent remake aussi navrant qu'inutile de Carrie démontrait à quel point l'original reste indétrônable. C'est que l'adaptation du premier roman de Stephen King par De Palma témoigne du talent du cinéaste à mitonner un bijou d'épouvante, qu'il s'applique à rendre visuellement aussi sanglant que terrifiant. Et quand, grâce à l'époustouflante Sissy Spacek, Carrie montre les dents, le spectateur en prend plein les gencives!

Sur le même sujet
Plus d'actualité