Les meilleurs films du 13 septembre 2014

Chaque jour, Moustique sélectionne les films à voir ou à revoir.  Ce samedi, les bandes-annonces et critiques de :

  • Le majordome
  • Bébé, mode d'emploi
  • Un mari de trop
  • Georges de la jungle

1179613

Le majordome [2*]

BE1 20H55

De Lee Daniels (2013). Avec Forest Whitaker, Oprah Winfrey.

C'est Eugene Allen, un majordome de la Maison-Blanche ayant servi pas moins de huit présidents américains, qui a inspiré le personnage incarné par Forest Whitaker. Lequel, entouré d'un fameux casting (dont le regretté Robin Williams), symbolise le combat long et douloureux des Afro-Américains pour les droits civiques. Le propos, aussi louable soit-il, se voit parfois desservi par des excès démonstratifs et quelques raccourcis douteux.

Bébé mode d’emploi [2*]

LA DEUX 20H00

De Greg Berlanti (2010). Avec Katherine Heigl, Josh Duhamel.

Formatée d'un bout à l'autre pour répondre aux critères de la comédie romantique américaine typique, Bébé mode d'emploi sort toutefois du lot en proposant une relation amoureuse particulière. En effet, celle-ci se noue suite à un drame qui va réunir deux personnes n'ayant rien en commun mais qui doivent s'occuper du bébé des disparus. Avec à la clé de bons dialogues et des situations attachantes qui font souvent mouche.

Un mari de trop [2*]

RTL-TVI 20H55

De Griffin Dunne (2007). Avec Uma Thurman, Colin Firth.

Et une comédie sentimentale US de plus au programme ce soir! Mais Un mari de trop ne fait heureusement pas office de film de trop dans sa catégorie. Car même si le récit met un moment avant de démarrer, la sauce prend plutôt bien entre les personnages principaux, interprétés avec charme par Uma Thurman et Colin Firth. Le ton boulevardier et les quiproquos qui agrémentent l'histoire mènent vers une conclusion qui prend soin d'éviter une trop grande facilité.

George de la jungle [1*]

AB3 20H30

De Sam Weisman (1997). Avec Brendan Fraser, Leslie Mann.

Les quadras se souviennent sans doute encore du dessin animé marrant des années 60 dont s'inspire cette version live. Brendan Fraser, qui avait alors le vent en poupe, en fait des tonnes pour camper un Tarzan de pacotille et rentre plutôt bien dans son personnage, avec ses airs de grand nigaud. Pour autant, même si le héros se balade de liane en liane, le scénario ne vole pas bien haut avec son lot de gags assez lourdauds.

Sur le même sujet
Plus d'actualité