Les meilleurs films du 13 juillet

Chaque jour, un spécialiste du cinéma de Moustique sélectionne les films à voir et à revoir. Au programme de ce lundi, les bandes-annonces, critiques et étoiles de:

  • L'orque tueuse
  • Joséphine
  • L'arme fatale 3
  • Avec la peau des autres

1141385

L’orque tueuse [2*]

ARTE 9H50 

De Gabriela Cowperthwaite (2013).

On pourrait croire que la vie des mammifères marins dans les parcs aquatiques dédiés aux touristes est de tout repos. Pas du tout, nous prouve ce documentaire aux images sublimes, mais sans concession sur les conditions des orques en captivité. On y apprend notamment que la France est le seul pays d’Europe à exhiber des orques captives. Et que hors de leur état naturel, ces animaux ont une espérance de vie rabotée, quand ils ne deviennent pas dépressifs ou carrément dangereux. Une dure mais nécessaire ode à la vie sauvage.

 

Joséphine [2*]

BE1 20H55 

D’Agnès Obadia (2013). Avec Marilou Berry, Mehdi Nebbou.

Fille de Josiane Balasko, Marilou Berry confirme son tempérament comique dans la peau de cette Bridget Jones à la française obnubilée par la taille de ses fesses. Une comédie énergique portée à bout de bras par l’actrice et taillée sur mesure pour les trentenaires 2.0.

 

L’arme fatale 3 [2*]

TF1 0H05 

De Richard Donner (1992). Avec Mel Gibson, Danny Glover.

Une très bonne séquence du film commence par ce dialogue: "La mienne est plus longue que la tienne". Sans équivoque? Donner détourne avec malice une scène de sexe. Riggs et Lorna se déshabillent… pour comparer en détail leurs ecchymoses et cicatrices! Vous l’aurez compris, la recrue féminine adjointe au duo Riggs/Murtaugh n’a rien à envier à ses collègues policiers question castagne et autres coups de savate. Divertissant.

 

Avec la peau des autres [2*]

FRANCE 3 1H00 

De Jacques Deray (1966). Avec Lino Ventura, Marilu Tolo.

Les services secrets dépêchent Pascal Fabre à Vienne pour enquêter sur les agissements de leur agent Margery soupçonné d’intelligence avec l’ennemi. Ce dernier rassure Anna, sa maîtresse: il est sur le point de quitter les renseignements français. Gommant à la demande de Ventura et Deray le cadre de la guerre froide dans son adaptation du roman de Gilles Perrault, José Giovanni construit une solide histoire d’amitié sur fond de récit d’espionnage passionnant.

Sur le même sujet
Plus d'actualité