Les meilleurs films du 12 septembre 2013

Notre sélection de films pour ce jeudi 12 septembre et les bandes annonces:

  • Les émotifs anonymes
  • Elle s'appelle Ruby
  • La prophétie des ombres
  • L'agence

940429

Les émotifs anonymes FRANCE 3 20H45 [3*]

De Jean-Pierre Améris (2010). Avec Benoît Poelvoorde, Isabelle Carré.
Fichue pathologie que cette timidité qui paralyse bien des individus! Ils peuvent pourtant oser regarder sans crainte Les émotifs anonymes: le savoureux tandem Carré-Poelvoorde leur mettra du baume au cœur dans cette jolie histoire d'amour pleine de charme qui, partant d'un thème très sérieux, débouche sur un film léger et réjouissant. Et d'autant plus à croquer qu'il se déroule dans l'univers d'un chocolatier!

L’agence RTL-TVI 20H25 [2*]

De George Nolfi (2011). Avec Matt Damon, Emily Blunt.
Et une adaptation de plus d'une œuvre du très prolifique Philip K. Dick! Ce qui ressemble de prime abord à une comédie romantique parmi bien d'autres tourne assez rapidement vers la science-fiction, dès que les héros de cette romance impossible s'aperçoivent qu'ils ne sont pas maîtres de leur destin. Si ce mélange des genres n'a rien d'indigeste, le récit perd toutefois de son intensité en cours de route, mais demeure plaisant à suivre.

La prophétie des ombres RTL-TVI 22H35 [2*]

De Mark Pellington (2002). Avec Richard Gere, Laura Linney.
"Inspiré de faits réels": une mention de début de générique qui laisse parfois craindre une évocation ennuyeuse d'événements plus ou moins étranges auxquels on prête une teneur surnaturelle. Mais La prophétie des ombres surprend par son rythme lancinant et son atmosphère totalement flippante de sorte que, malgré des effets souvent trop appuyés, l'intrigue scotche l'attention jusqu'au dénouement final ingénieux.

Elle s'appelle RUBY BE1 20H55[1*]

De Jonathan Dayton et Valerie Faris (2012). Avec Paul Dano, Zoe Kazan.
Un auteur en manque d'inspiration voit soudain apparaître en chair et en os la fille de ses rêves, qu'il avait imaginée sur papier. Canevas idéal pour une comédie romantique pleine de charme, d'autant plus lorsque cette jeune femme idéale a les traits de Zoe Kazan. Et pourtant, la sauce ne prend qu'à moitié. La faute à cette étincelle qui se laisse attendre en vain, à ce moment magique qui aurait dû donner l'alchimie nécessaire au récit.

Sur le même sujet
Plus d'actualité