Les meilleurs films du 12 août 2014

Chaque jour, Moustique sélectionne les films à voir ou à revoir. Au programme de ce mardi, les bandes-annonces, critiques et étoiles de:

  • Brannigan
  • Jimmy P. (Psychothérapie d’un Indien des plaines)
  • Save The Last Dance
  • Trouble-Jeu

1159843

Brannigan [2*]

TCM 20H40

De Douglas Hickox (1975). Avec John Wayne, John Vernon.

Pour un de ses derniers rôles, John Wayne délaisse le Far West qui fit sa légende et traverse même l'Atlantique pour aller faire régner la loi à Londres. Le scénario joue évidemment à fond sur le contraste entre ce flic ricain aux méthodes carrées et le flegme très british de ses interlocuteurs. Douglas Hickox construit un polar classique sans grande surprise, mais ponctué de quelques touches d'humour et d'un brin de suspense.

Jimmy P. (Psychothérapie d’un Indien des plaines) [2*]

BE1 20H55

D'Arnaud Desplechin (2013). Avec Benicio Del Toro, Mathieu Amalric.

Desplechin s'inspire de l'ouvrage de l'ethnologue français Georges Devereux, publié en 1951, pour l'adaptation d'une histoire étonnamment authentique. Cette séance de psychothérapie cherchant à guérir les blessures de l'âme permet à l'excellent Benicio Del Toro de livrer une superbe prestation. Néanmoins, ce curieux objet filmique laisse en partie sur sa faim pour son classicisme et son aspect trop bavard. 

Save The Last Dance [1*]

AB3 20H05

De Thomas Carter (2001). Avec Julia Stiles, Sean Patrick Thomas.

Le titre n'en fait pas mystère: la danse constitue le thème central de ce film assez conventionnel de par la success story très américaine qu'il raconte. Mais Thomas Carter, réalisateur de la communauté black, parvient à développer une analyse sociologique intéressante, sans verser dans le cliché. De même, il rend un bel hommage au hip-hop, qu'il considérait alors comme "le phénomène dominant de la pop culture et dont les déshérités ont fait une forme d'expression multiple".

Trouble jeu [1*]

RTL-TVI 20H20

De John Polson (2005). Avec Robert De Niro, Dakota Fanning.

Trouble jeu permet à de Niro d'endosser un rôle d'une étonnante sobriété, en psy veuf qui tente d'aider sa fille à surmonter la mort de sa maman. Mais la santé mentale de la gamine va mener à des phénomènes pour le moins inquiétants. D'où un thriller horrifique qui lorgne du côté de chez Freud pour se donner un air respectable, mais qui se perd peu à peu dans sa seconde moitié dans un excès de rebondissements peu crédibles.

Sur le même sujet
Plus d'actualité