Les meilleurs films du 11 janvier 2014

Chaque jour, retrouvez le meilleur des films diffusés avec les bandes-annonces et la cote de chacun de ceux-ci. Aujourd'hui:

  • De l'autre côté du périph'
  • Fantomas: A l'ombre de la guillotine
  • Toi, moi et ... Dupree
  • Jumeaux

Bon moment télé

1014180

Fantômas: A l’ombre de la guillotine [4*]

ARTE 0H40

De Louis Feuillade (1913). Avec René Navarre, Edmond Bréon.

1913. Les murs de l’Hexagone se couvrent d’affiches montrant un bandit masqué en habits de soirée, semblant défier le Tout-Paris, minuscule à ses pieds. Fantômas, sorti de l’imagination fertile des romanciers Allain et Souvestre s’empare de l’écran de cinéma sous la direction inspirée de Louis Feuillade. Ce trésor du policier muet (décliné en 5 feuilletons), qu’Arte a la fantastique idée d’exhumer, méritait une place d’honneur dans nos"immanquables"

Jumeaux [2*]

CLUB RTL 17H20

D’Ivan Reitman (1988). Avec Danny DeVito, Arnold Schwarzenegger.

Résultats d’une expérience scientifique loufoque, Vincent et Julius, deux jumeaux, ont été séparés à la naissance. Petit et gros, Vincent a mal tourné. Julius est tout son contraire: athlète accompli, intelligent, mais d’une naïveté à manger du foin. La rencontre de la boule de nerfs De Vito et du musculeux et placide Arnold est explosive et franchement drôle. Seulement, une idée sympa ne fait pas tout un film…

De l’autre côté du périph [2*]

BE 1 20H55

De David Charhon (2012). Avec Omar Sy, Laurent Lafitte.

La femme d’un grand patron français est retrouvée morte dans un tripot de banlieue. Deux flics aux méthodes radicalement opposées sont mis sur l’affaire. Une comédie policière qui va bon train des deux côtés du périph (grosses magouilles patronales d’un côté et petites filouteries banlieusardes de l’autre) grâce à deux locomotives comiques: l’"intouchable" Omar Sy qu’on ne présente plus et le tordant Laurent Lafitte, prochain roi du rire français.

Toi, moi… et Dupree [1*]

AB3 22H20

De Joe et Anthony Russo (2006). Avec Owen Wilson, Kate Hudson.

A peine rentrée de sa lune de miel, Molly doit se coltiner chez elle Dupree, célibataire endurci et glandeur, et malheureusement meilleur ami de son mari Carl! Centrée sur l’humour loser et lunaire d’Owen Wilson, cette comédie aux gags approximatifs lorgnant sur Viens chez moi, j’habite chez une copine est sauvée in extremis par Michael Douglas, hilarant en beau-père castrateur.

Sur le même sujet
Plus d'actualité