Les meilleurs films du 10 septembre 2014

Chaque jour, Moustique sélectionne les films à voir ou à revoir. Au programme de ce mercredi, les bandes-annonces et critiques de :

  • Vol 93
  • La Vague
  • Insidious: chapitre 2
  • Jeux de guerre

1177817

Vol 93 [3*]

FRANCE 4 20H45

De Paul Greengrass (2006). Avec Ben Sliney, Lewis Alsamari.

On connaît l’histoire. Le 11 septembre 2001, un quatrième avion détourné par al-Qaida n’atteint pas sa cible (Washington) grâce au courage de ses passagers, et s’abat dans un champ de Pennsylvanie. Revisité par Hollywood, le film aurait pu devenir un effroyable mélo patriotique. Sous la caméra nerveuse du Britannique Greengrass, il est une expérience de cinéma et humaine intense, qui nous laisse les jambes coupées.

 

La vague [2*]

ARTE 20H50

De Dennis Gansel (2008). Avec Jürgen Vogel, Frederick Lau.

Pour expliquer à ses élèves la notion de régime totalitaire, un prof de lycée les soumet à une expérience "grandeur nature" qui dérape… Cette plongée secouante au cœur du fascisme et ses dégâts collatéraux prouve l’excellente santé du nouveau cinéma allemand. Le totalitarisme est-il vraiment mort et enterré? Au bout d’une mise en scène implacable et un poil démonstrative, la réponse ne semble pas si simple que ça. Dérangeant et utile.

Insidious: chapitre 2 [2*]

BE1 20H55 HH

De James Wan (2013). Avec Patrick Wilson, Rose Byrne.

Les Lambert n’en ont pas encore fini avec les mauvais esprits. Wan (Saw) s’y connaît en matière d’horreur et le prouve encore dans cette suite bien emballée d’un film de maison hantée qui avait fait son petit effet en 2011. Si la surprise n’y est plus, son scénario habile lance l’histoire comme un train fantôme flippant, qui s’arrête à la station "Hitchcock" pour un hommage original au maître du suspense.

Jeux de guerre [1*]

LA DEUX 20H00

De Phillip Noyce (1992). Avec Harrison Ford, Anne Archer.

Londres. Jack Ryan sauve un cousin de la reine d’Angleterre d’une tentative d’assassinat. Après Alec Baldwin, Harrison Ford endosse les habits du célèbre agent secret créé par Tom Clancy. D’une crédibilité à toute épreuve même dans les scènes les plus invraisemblables, Ford sauve la mise d’un thriller patriotique moyennement inspiré dont une scène clé (la guerre observée sur un grand écran comme un jeu vidéo) mérite le détour.

Sur le même sujet
Plus d'actualité