Les meilleurs films du 10 novembre 2013

Chaque jour, nous vous proposons une sélection de films et les bandes-annonces. Ce dimanche:

  • Avatar
  • Spartacus
  • Le Seigneur des Anneaux

978101

Avatar [4*]

TF1 20H50

De James Cameron (2009). Avec Sam Worthington, Sigourney Weaver.

Une date dans le cinéma. Même retransmis dans la 2D de votre téléviseur, Avatar conserve une puissance visuelle quasi inégalée dans le genre et ressemble à un conte écologique mâtiné des plus belles épopées de westerns. En effet, que sont les fabuleux Na’vis de la planète Pandora qui intéressent tant des militaires cupides, sinon des Indiens (modernes) en communion sensuelle et philosophique avec la nature, et devant faire face à des cow-boys aux visées impérialistes?

Spartacus [3*]

ARTE 20H45

De Stanley Kubrick (1960). Avec Kirk Douglas, Laurence Olivier.

Cette insurrection des esclaves menée par le gladiateur Spartacus contre une Rome corrompue faillit ne jamais voir le jour. Une fois Mann viré par Kirk Douglas (acteur et producteur du film), Kubrick reprend le flambeau au pied levé. Mais cette fois, c’est Douglas (que Stanley a dirigé dans Les sentiers de la gloire trois ans plus tôt) qui a le pouvoir et tente d’imposer ses vues gauchistes à son réalisateur. Et comme si ça ne suffisait pas, Kubrick doit composer avec les luttes d’ego terribles entre Ustinov et Laughton. Au milieu de ce chaos où chacun pense détenir la vérité (Kirk Douglas vient de publier un livre de ses souvenirs du film sous le titre I Am Spartacus), le réalisateur parvient à mener sa barque et à livrer un grand péplum où n’est pas totalement absente sa célèbre patte. Du grand art!

Le seigneur des anneaux: le retour du roi [3*]

FRANCE 4 20H45

De Peter Jackson (2003). Avec Elijah Wood, Viggo Mortensen.

C’est l’heure de l’ultime affrontement entre le mage noir Sauron, à la tête de son armée d’horribles bestioles, et la Communauté de l’anneau. Puissant, grandiose, démesuré: ce dernier opus dépasse les espérances, offrant de fantastiques morceaux de bravoure avec araignée géante et violents combats d’orques. Le cinéaste néozélandais réussit l’impensable: joindre l’image, splendide et sombre, au texte touffu et merveilleux de Tolkien, sans en altérer la force. Magique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité