Les meilleurs films du 10 février 2014

Chaque jour, retrouvez le meilleur des films diffusés avec les bandes-annonces et la cote de chacun de ceux-ci. Aujourd'hui:

  • Starship Troopers
  • Blood Diamond
  • Panique
  • Limitless

727957

Starship Troopers [3*]

AB3 20h05

De Paul Verhoeven (1997). Avec Casper Van Dien, Denise Richards.

Certains n'ont pas hésité à traiter de "fascisant" ce scénario de S.F. qui se déroule dans un futur dirigé par un gouvernement autoritaire! Accusation délirante pour cet excellent exercice de genre – qui se veut en réalité une puissante charge antimilitariste – parfaitement maîtrisé par un Verhoeven au mieux de sa forme. Action trépidante, effets spéciaux spectaculaires, jeunes acteurs et Michael Ironside inspirés: la science-fiction comme on l'aime!

 

Blood diamond [3*]

La Une 22h10

D'Edward Zwick (2006). Avec Leonardo DiCaprio, Djimon Hounsou.

Dans l’indifférence la plus totale, la Sierra Leone fut ravagée entre 1991 et 2002 par une terrible guerre civile ayant pour toile de fond la très lucrative exploitation diamantifère. Si fiction et réalité se mêlent dans le présent film pour y intégrer un côté aventures, la violence des faits est reconstituée de façon percutante. Avec un DiCaprio à nouveau excellent, Blood Diamond dresse le sombre tableau de réalités géopolitiques et financières qui donnent la nausée.

 

Panique [3*]

France 2 0h25

De Julien Duvivier (1946). Avec Michel Simon, Viviane Romance.

Si, de prime abord, on se souvient davantage du plus récent Monsieur Hire de Patrice Leconte, cette adaptation du célèbre roman de Simenon, Les fiançailles de Monsieur Hire, n'en est pas moins excellente, avec un formidable Michel Simon pour donner tout le relief nécessaire au personnage principal. Mêlant le pessimisme de Duvivier à un certain réalisme poétique, Panique constitue un remarquable film d'atmosphère.

 

Limitless [2*]

La Une 20h20

De Neil Burger (2011). Avec Bradley Cooper, Robert De Niro.

Pas sûr que Neil Burger dresse un plaidoyer efficace contre la drogue, au vu des effets… stupéfiants que provoque le NZT-48 sur son héros, un écrivain en pleine angoisse de la page blanche. Mais lorsque les conséquences perverses de l'addiction se manifestent, le spectateur devient accro à l'intrigue, menée tambour battant, de ce thriller amoral dont les quelques invraisemblances ne gâchent pas l'originalité.

Sur le même sujet
Plus d'actualité