Les meilleurs films de ce vendredi 9 décembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Le blob, de Chuck Russel
  • Dans la vie, de Philippe Faucon
  • Irène, avec Cécile de France
  • L’école pour tous, d'Eric Rochant

142667

Plug RTL 20h00: Le blob (2 étoiles)

De Chuck Russell (1988). Avec Kevin Dillon, Shawnee Smith.

Remake d’un film de 1958 (avec le tout jeune Steve McQueen), Le blob constitue une honnête série B horrifique restée dans les annales pour son immonde créature gélatineuse qui avale tout sur son passage, y compris les pauvres humains que nous sommes. Ce qui nous vaut quelques séquences gratinées, des clins d’œil parodiques à plusieurs sommets du genre et des effets spéciaux sobres mais efficaces qui raviront les amateurs de gore.

La Trois 21h05: Dans la vie (2 étoiles)

De Philippe Faucon (2008). Avec Sabrina Ben Abdallah, Ariane Jacquot.

Cette "comédie kascher et hallal", comme l’indiquait l’affiche, pouvait laisser redouter une accumulation de clichés sur les rapports entre Juifs et musulmans. Craintes balayées par les deux interprètes principales qui, sur une durée de film très courte, délivrent un message empreint de respect mutuel sans gommer pour autant les points de friction qui existent entre deux communautés bien moins éloignées que ce que la folie des hommes laisse penser.

Club RTL 22h15: Irène (2 étoiles)

D’Ivan Calbérac (2001). Avec Cécile De France, Bruno Putzulu.

Cette sympathique réflexion sur le célibat dans la trentaine est passée plutôt inaperçue dans la filmographie de Cécile De France. La jeune femme y fait pourtant preuve de beaucoup de fraîcheur, de même que son duo avec Bruno Putzulu, quoique très prévisible, ne manque pas de charme. Etonnamment, alors qu’il ne recèle pas la moindre surprise, le scénario parvient à demeurer attachant d’un bout à l’autre.

La Deux 20h00: L’école pour tous (1 étoile)

D’Eric Rochant (2005). Avec Arié Elmaleh, Elodie Navarre.

Bien loin de la finesse d’Un monde sans pitié, Eric Rochant n’a pas cherché bien loin dans cette comédie faiblarde et déjà vue sur les relations prof-élèves. Avec un plaidoyer républicain en forme de titre, le film n’évite pas quelques bons gros clichés et évite le bonnet d’âne grâce à une certaine bonhomie plaisante et un Arié Elmaleh (le frère de) qui se tire plutôt bien d’affaire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité