Les meilleurs films de ce vendredi 22 avril

Ma femme est une actrice, La sirène du Mississippi, Esprit de famille, ... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce vendredi en télé.

28196

Arte 2h40: Ma femme est une actrice (2 étoiles)

De Yvan Attal (2001). Avec Charlotte Gainsbourg, Yvan Attal.

Attal détourne adroitement la veine autobiographique dans cette comédie romantique audacieuse où il joue le mari d’une actrice renommée qui, par définition, embrasse beaucoup d’hommes à l’écran. Avec humour et beaucoup d’autodérision, il alimente, par le jeu narquois de Charlotte, sa jalousie et sa parano. Au travers de cette comédie intelligente, il lui fait en réalité, une curieuse et emballante déclaration d’amour publique.

TCM 6h35: La sirène du Mississippi (2 étoiles)

De François Truffaut (1969). Avec Jean-Paul Belmondo, Catherine Deneuve.

Adaptant William Irish, Truffaut manque son hommage à Hitchcock, par la profusion de scènes de suspense, le plus souvent invraisemblables. On l’excuse volontiers, l’histoire d’amour compensant largement ces défauts. "Te regarder est une joie et une souffrance", dit Belmondo, dans ce joli contre-emploi d’amoureux transi. Des mots vibrants qui concluront Le dernier métro, du même Truffaut, quelques années plus tard.

La Deux 20h00: Esprit de famille (1 étoile)

De Thomas Bezucha (2005). Avec Sarah Jessica Parker, Luke Wilson.

Les allergiques aux sacro-saintes fêtes de Noël en famille risquent de zapper rapidement, d’autant plus que cette comédie de fin d’année reprend tous les poncifs du genre, dans la plus pure veine de la tradition américaine. Les évolutions de ce petit cercle d’intimes comportent malgré tout quelques moments bien fignolés, servis par un casting de premier choix, qui s’est visiblement bien amusé à tourner ce film.

Be 1 20h45: Le livre d’Eli (1 étoile)

De Albert et Allen Hughes (2009). Avec Denzel Washington, Mila Kunis.

C’est l’apocalypse. Eli doit protéger un livre sacré détenant la clé pour sauver l’humanité. Comme ses pairs Keanu Reeves (Constantine) ou Schwarzie (A l’aube du 6e jour), Denzel Washington s’essaie au thriller de "fin du monde". De ce salmigondis judéo-chrétien un peu ringard, on retiendra toutefois un visuel très soigné et un Washington qui assure en messie super-héros, avec la force tranquille de sa mission à remplir.

Sur le même sujet
Plus d'actualité