Les meilleurs films de ce vendredi 21 octobre

Découvrez des extraits vidéos des 3 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Le plus beau jour de ma vie de Julie Lipinski
  • A la rencontre de Forrester de Gus Van Sant avec Sean Connery
  • Addicted to Love avec Meg Ryan

98576

Plug RTL 20h00: Le plus beau jour de ma vie (2 étoiles)

De Julie Lipinski (2004). Avec Hélène de Fougerolles, Jonathan Zaccaï.

A 30 ans, Lola aimerait que son compagnon s’engage pour de bon et lui mette la bague au doigt. Mais ce qui devait être le plus beau jour de sa vie prend vite des allures de catastrophe. C’est bien connu: affaire intime en principe, le mariage est l’occasion rêvée pour les familles de venir mettre leur grain de sel. De compromis en gros mensonges, nos amants vont se retrouver, le jour J, sur les rotules et au bord de la séparation. Gageons que chacun se reconnaîtra dans l’une ou l’autre situation embarrassante de ce premier long métrage de Julie Lipinski. Si le ton du film reste hésitant, l’ensemble est boosté par quelques idées poilantes. Et Berléand s’en donne à cœur joie dans le rôle du beau-père escroc, systématiquement appelé au téléphone quand le serveur apporte l'addition.

TCM 20h40: A la rencontre de Forrester (2 étoiles)

De Gus Van Sant (2000). Avec Sean Connery, Rob Brown

Dans la foulée de Good Will Hunting, avec lequel Forrester a des points communs, Van Sant quitte le ton expérimental de ses débuts et opte pour un cinéma de facture plus classique; ce qui ne l’empêche pas d’être prenant. Cette rencontre entre un écrivain retiré du monde et un jeune prodige du Bronx devenu boursier dans une école de haut niveau s’inscrit dans un contexte social finement observé. Pendant le générique final, ne manquez pas la géniale reprise, chantée par le regretté IZ (alias Israël Kamakawiwo’ole), d’Over The Rainbow mélangé à What A Wonderful World.

La Deux 20h00: Addicted To Love (1 étoile)

De Griffin Dunne (1997). Avec Meg Ryan, Matthew Broderick.

Griffin Dunne reste avant tout associé à l’un des flops les plus injustes de Scorsese: le formidable After Hours où il déambulait de nuit dans les rues de New York en proie à un délire paranoïaque. Passé à la réalisation, il semble avoir voulu retrouver la même atmosphère dans Addicted To Love. Mais on est loin du compte: malgré quelques moments attachants, cette comédie romantique contient son lot de gags indigestes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité