Les meilleurs films de ce vendredi 1er avril

Anna M., Phénomène, Soul Kitchen... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce vendredi en télé.

23544

Arte 1h40: Anna M. (2 étoiles)

De Michel Spinosa (2007). Avec Isabelle Carré, Gilbert Melki.

La lumineuse Isabelle Carré se métamorphose en femme suicidaire et érotomane, s’illusionnant sur les sentiments qu’elle inspire à son médecin. Elle va le poursuivre de ses assiduités, jusqu’à la folie. Teintes froides, impression de claustrophobie, situations tendues jusqu’au drame (Anna maltraite des enfants qu’elle a accepté de garder pour se rapprocher de son "amant"): Michel Spinosa nous plonge dans un véritable enfer mental. Un bémol pour l’ahurissante échappée mystique qui clôt le film.

Plug RTL 20h00: Phénomène (2 étoiles)

De Jon Turtletaub (1996). Avec John Travolta, Kyra Sedgwick.

Les bons sentiments ne font pas toujours les mauvais films. La preuve avec ce drame attachant où un mécanicien pas vraiment futé devient un surdoué suite à un phénomène surnaturel inexplicable. Pour une fois, le cinéma hollywoodien prend le parti de l’intelligence et stigmatise la peur que suscite l’inconnu.

Be 1 20h45: Soul Kitchen (2 étoiles)

De Fatih Akin (2009). Avec Adam Bousdoukos, Moritz Bleibtreu.

En suivant les tribulations professionnelles et sentimentales de Zinos, le patron d’un resto miteux, et de son frère, petit délinquant en liberté provisoire, Fatih Akin, réalisateur allemand d’origine turque, renonce au réalisme âpre de ses œuvres précédentes pour nous embarquer dans une odyssée drôle et touchante où les coups du sort se multiplient. Un menu riche pour une fable roborative parlant de notre monde en crise permanente, mais se voulant aussi un appel à plus de fraternité.

La trois 21h05: That’s Entertainment (2 étoiles)

De Jack Haley Jr. (1974). Avec Fred Astaire, Gene Kelly.

L’âge d’or de la comédie musicale revit le temps d’une compilation d’extraits couvrant trois décennies de la production MGM. Un Américain à Paris, Le pirate, Tous en scène… se succèdent entre deux témoignages des grandes vedettes de l’époque (Astaire, Crosby, Rooney…). Ces derniers font un peu trop dans la nostalgie. Mais dès qu’ils chaussent leurs claquettes, la magie opère.

Sur le même sujet
Plus d'actualité