Les meilleurs films de ce samedi 7 mai

L'âge de glace, Mission évasion, Elle cause plus… elle flingue, ... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce samedi en télé.

29960

RTL-TVI 15h00: L’âge de glace (3 étoiles)

De Chris Wedge (2002).

Cette odyssée d’une poignée d’animaux faisant équipe pour ramener un bébé humain à sa tribu bénéficie d’un scénario inventif avec, en ouverture et épilogue, des scènes poilantes avec un "écurat" (un croisement d’écureuil et de rat) qui tente d’ensevelir sa noisette dans le sol gelé.

AB3 20h30: Mission évasion (2 étoiles)

De Gregory Hoblit (2002). Avec Bruce Willis, Colin Farrell.

Depuis la fin des années 90 est apparue une nouvelle vague de films de guerre américains qui coïncide comme par hasard avec des mouvements de troupes bien réels. Certains longs métrages comme We Were Soldiers tombent dans le patriotisme musclé mais la plupart sont nettement critiques, de Three Kings à Green Zone. Si Mission évasion, qui se situe en 1945 dans un stalag, se veut un hommage à l’héroïsme, Gregory Hoblit prend une direction imprévue en dénonçant la ségrégation raciale au sein de l’armée. Et il garde, pour la fin, une surprise de taille.

Club RTL 20h00: Elle cause plus… elle flingue (2 étoiles)

De Michel Audiard (1972). Avec Annie Girardot, Bernard Blier.

"Parle à mon colt, ma tête est malade!",s’exclame Girardot, métamorphosée en princesse des bidonvilles régnant sur une cour de malfrats. Inutile de dire qu’Audiard ne fait pas dans la dentelle pour nous conter ses exploits, notamment la vente des os de ses victimes à un cardinal en manque de reliques. "J’ai horreur du cinéma muet pour les raisons que vous devinez",affirmait Audiard qui nous envoie une volée de dialogues vachards dans les gencives.

Plug RTL 20h40: Esprits rebelles (1 étoile)

De John N. Smith (1995). Avec Michelle Pfeiffer, George Dzundza.

Pfeiffer remotive une classe turbulente en agitant la carotte plutôt que le bâton. A la différence du cinéma français privilégiant souvent les fortes têtes et les Zéro de conduite,le cinéma hollywoodien aime prendre le parti des enseignants. Esprits rebelles n’apporte pas d’élément nouveau au dossier et insiste sur l’importance de l’éducation pour le bon fonctionnement de la démocratie.

A voir également

Consultez les programmes télé du jour

Sur le même sujet
Plus d'actualité