Les meilleurs films de ce samedi 24 décembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Kung-fu Panda, de John Stevenson et Mark Osborne
  • Panique au village, de Stéphane Aubier et Vincent Patar
  • Les aristochats, le classique de Disney
  • Palace pour chiens, de Thor Freudenthal

147187

La Une 20h30: Kung-fu Panda (3 étoiles)

Film d’animation de John Stevenson et Mark Osborne (2008).

Pas facile pour un panda gourmand et feignasse de devenir roi du kung-fu afin de lutter contre un terrifiant léopard des neiges et sauver son village. Mais aux studios Dreamworks, impossible n’est pas américain. On aura donc droit à une animation soignée et spectaculaire, à un festival de répliques savoureuses et à des personnages superbement croqués.

La Deux 15h10: Panique au village (2 étoiles)

Film d’animation de Stéphane Aubier et Vincent Patar (2009).

Passer du format court au long, tel est le pari du duo Aubier-Patar, déjà responsable de la série télé culte Panique au village. On retrouve ici Cow-Boy, Indien et Cheval, plongés dans un délire poético-burlesque où les péripéties s’accumulent à une allure un peu trop vertigineuse. Mais quand on sait que les auteurs ont refusé le soutien du prestigieux studio Aardman (Wallace et Gromit) pour préserver l’intégrité de leur vision, on mesure mieux l’audace de ce film flibustier.

RTL-TVI 17h10: Les aristochats (2 étoiles)

Film d’animation de Wolfgang Reitherman (1970).

Vous en avez marre d’entendre en boucle Jingle Bells ou Petit papa Noël? Place aux airs jazzy d’un chat de gouttière et de son band, venus ausecours d’une chatte de luxe et de sa progéniture menacés par un détourneur d’héritage. Disney mort, Reitherman assure la continuité tout en donnant à ce film une allure un brin canaille et une ligne moins claire qu’à l’accoutumée.

AB3 20h30: Palace pour chiens (1 étoile)

De Thor Freudenthal (2009). Avec Emma Roberts, Jake T. Austin.

Placés dans une famille d’accueil, Andi et Bruce ont reporté leur affection sur un chien errant qu’ils vont héberger dans un hôtel désaffecté où se retrouve bientôt toute la gent canine du quartier. Sans secouer le cocotier, cette comédie vaut le coup d’œil pour les gadgets inventés afin de satisfaire les besoins de la meute, dont un train électrique distributeur de nourriture. Et les auteurs ont fait appel à de vrais toutous dressés plutôt que d’utiliser des trucages numériques.

Sur le même sujet
Plus d'actualité