Les meilleurs films de ce samedi 21 mai

Frankenstein, Mon mariage grec, L’arnacœur, ... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce samedi en télé.

31902

TCM 0h05: Frankenstein (3 étoiles)

De James Whale (1931). Avec Boris Karloff, Colin Clive.

Whale commença sa carrière en Angleterre comme acteur et producteur de théâtre avant de partir pour Hollywood où il devint, dès 1931, un maître de l’horreur avec Frankenstein puis L’homme invisible. Mal vu à Hollywood pour son indépendance et son homosexualité ouvertement affichée, il mourut mystérieusement noyé dans sa piscine. Bill Condon lui a rendu un bel hommage dans Gods And Monsters produit par Clive Barker.

RTL-TVI 20h50: Mon mariage grec (2 étoiles)

De Joel Zwick (2002). Avec Nia Vardalos, John Corbett.

Trente ans et pas encore mariée: voilà qui est fâcheux pour une "jeune" Greco-Américaine de Chicago. Tomber amoureuse et vouloir épouser un non-Grec: là, c’est carrément impensable. Surtout quand on a un père attaché à ses racines, capable de prétendre que kimono vient du grec himona (soit l’hiver… la saison où on met un peignoir pour combattre le froid). Heureusement pour nous, l’amour est le meilleur allié du multiculturalisme!

Be 1 20h50: L’arnacœur (2 étoiles)

De Pascal Chaumeil (2010). Avec Romain Duris, Vanessa Paradis

Briseur de couple professionnel, Alex a dix jours pour convaincre Juliette de rompre avec son fiancé, un homme irréprochable. Mission impossible? À vous de voir en suivant cette intrigue croustillante, même si elle tombe en panne de carburant à mi-parcours. En tous cas, Duris (aidé par François l’Embrouille) assume pleinement le charme roublard de son personnage. Quant à Paradis, elle fait un bel effort pour quitter le purgatoire des actrices dans lequel l’a plongée une filmographie apparentée à un champ de navets.

Plug RTL 20h40: Home (2 étoiles)

Documentaire de Yann Arthus-Bertrand (2009).

Diffusé simultanément sur le Net et à la télé, et sorti dans cinquante pays lors de la Journée mondiale de l’environnement, Home célèbre la beauté de notre planète mais en montre aussi la fragilité. Malgré son côté répétitif, ce plaidoyer pour la sauvegarde de notre environnement envoie un signal fort aux citoyens et aux politiques.

A voir également

Consultez les programmes télé du jour

Sur le même sujet
Plus d'actualité