Les meilleurs films de ce samedi 17 décembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • La soif du mal, d'Orson Welles avec Charlton Heston
  • Aladdin, le classique de Walt Disney
  • Va, vis et deviens, de Radu Mihaileanu
  • Elle est trop bien, de Robert Iscove

145685

TCM 20h40: La soif du mal (4 étoiles)

D’Orson Welles (1958). Avec Charlton Heston, Orson Welles.

Ce classique du film noir et blanc signé Orson Welles fait école pour sa célèbre scène d’ouverture où l’on suit une voiture dans laquelle est cachée une bombe. Le mal, en effet, contamine le récit, notamment à travers la figure du flic Quinlan, monstre extraordinaire tel qu’aimait les interpréter le surdoué Welles. Le reste de la distribution est à l’avenant, s’enfonçant avec classe dans cette atmosphère poisseuse et paranoïaque somptueusement mise en scène.

Club RTL 20h00: Aladdin (3 étoiles)

De John Musker, Ron Clements (1992). Avec les voix de Richard Darbois, Magali Barney.

Comment résister à un génie bleu incarné en V.O. par Robin Williams, qui imite sans transition Groucho Marx, Schwarzenegger ou encore Jack Nicholson, à la façon d’un fabuleux meneur de revue? Et même dans une version française un tantinet plus plate, Aladdin ne perd quasi rien de son charme. Grâce à son énergie folle, ses décors orientaux de rêve et ses personnages bien trempés, comme l’affreux vizir Jafar. Cerise sur le gâteau: un hommage savoureux à Tex Avery et aux artisans du music-hall!

Club RTL 21h40: Va, vis et deviens (2 étoiles)

De Radu Mihaileanu (2005). Avec Yaël Abecassis, Roschdy Zem.

Un titre qui sonne comme un destin obligatoire. Celui d’un enfant que sa mère chasse loin d’elle et du Soudan, en pleine opération Moïse, qui permit le rapatriement en Israël de milliers de Juifs éthiopiens. Le petit Schlomo va donc se déclarer Juif pour sa survie. Une épopée du cœur qui déborde parfois, forcément, de bons sentiments et de l’envie de tout dénoncer. Mais un beau film sur l’amour maternel et l’amour tout court.

AB3 17h10: Elle est trop bien (1 étoile)

De Robert Iscove (1999). Avec Freddie Prinze Jr., Rachael Leigh Cook.

Cette bluette estudiantine se démarque par le ton un peu cru de ses protagonistes. Alors la petite souris intello, une proie pour le chat, star de la classe, qui a fait le pari de la séduire? Oui, mais pas assez. Car on devine un peu vite que ces coups de patte provocateurs vont se noyer dans un final cucul la praline.

Sur le même sujet
Plus d'actualité