Les meilleurs films de ce samedi 15 octobre

Découvrez des extraits vidéos des 3 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Keeping Mum avec Rowan Atkinson
  • Top Gun, le film de Tony Scott
  • L'affaire Thomas Crown avec Steve McQueen et Faye Dunaway

65864

RTL-TVI 20h55: Keeping Mum (3 étoiles)

De Niall Johnson (2005). Avec Rowan Atkinson, Kristin Scott Thomas.

Keeping Mum rappelle le Hitchcock de la période anglaise, avec son humour noir féroce et son penchant pour l’understatement(les drames les plus sombres y sont abordés sur un ton badin). Autre atout de cette fable, qu’on pourrait rebaptiser Petits meurtres en famille: les acteurs évitent tout cabotinage, ce qui est un bel exploit pour Rowan Atkinson, habitué à donner à son Mister Bean les tics les plus variés. Au passage, on a même droit à une lecture sérieuse du très érotique Cantique des cantiques.

AB3 20h30: Top Gun (2 étoiles)

De Tony Scott (1986). Avec Tom Cruise, Kelly McGillis.

Ce film propulsa Tom Cruise au sommet. Il faut dire que l’histoire, centrée sur l’apprentissage d’intrépides pilotes de chasse, avait tout pour plaire à l’establishment. L’armée apporta d’ailleurs son soutien à l’équipe, après approbation du scénario par le Pentagone. Porté par les effluves romantiques du tube Take My Breath Away,Cruise fait les yeux doux à McGillis. Mais si le film nous remue, il le doit surtout aux scènes de voltige aérienne. Scott remettra le couvert pour Cruise en 1990 dans Jours de tonnerre (diffusé sur AB3 à 22h10). Pas gêné, il y reprend les ingrédients qui avaient fait le succès de Top Gun mais en les appliquant cette fois aux courses de stock-car.

TCM 20h40: L’affaire Thomas Crown (1 étoile)

De Norman Jewison (1968). Avec Steve McQueen, Faye Dunaway.

Sur une musique de Michel Legrand, McQueen fait tourner les moulins de son cœur pour Faye Dunaway et joue au gentleman cambrioleur sans que le réalisateur de Rollerball lui fasse verser une goutte de sang. Présenté dans un emballage de luxe, usant et abusant du split screen utilisé la même année par Richard Fleischer pour L’étrangleur de Boston, Thomas Crown camoufle imparfaitement les lacunes d’un scénario maigrichon. Pour une fois, on préférera le remake de 1999 avec Pierce Brosnan et… Dunaway, cette fois seulement en guest star.

Sur le même sujet
Plus d'actualité