Les meilleurs films de ce samedi 12 novembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Pretty woman, avec Richard Gere et Julia Roberts
  • Heat, avec Al Pacino et Robert De Niro
  • The Town, de et avec Ben Affleck
  • Bienvenue dans la jungle, de Peter Berg

137170

RTL-TVI 20h50: Pretty woman (3 étoiles)

De Garry Marshall (1990). Avec Richard Gere, Julia Roberts.

Un des grands symboles par excellence de la comédie romantique, Pretty Woman bénéficie de l’envoûtante alchimie entre Richard Gere et Julia Roberts. Et dire que celle-ci n’était pourtant qu’un des derniers choix de la production après que plusieurs actrices eurent refusé le rôle! Sorte de My Fair Lady contemporain, ce conte de fées moderne et improbable a gardé tout son charme et son lot de répliques cultes.

TCM 20h40: Heat (3 étoiles)

De Michael Mann (1995). Avec Al Pacino, Robert De Niro.

Elle s’est fait attendre, cette première véritable confrontation entre deux monstres sacrés d'Hollywood (hormis leur présence commune au générique du Parrain II). Michael Mann a eu la bonne idée de réunir Pacino et De Niro en leur offrant un scénario solide auquel s’ajoute une mise en images d’une grande richesse: les ralentis, les poursuites en plans-séquences et autres contre-plongées font encore référence aujourd'hui.

Be 1 20h50: The Town (1 étoile)

De Ben Affleck (2010). Avec Ben Affleck, Rebecca Hall.

Souvent raillé pour ses performances d’acteur, Ben Affleck prouve avec cette deuxième réalisation – après Gone Baby Gone – qu’il est, en tout cas, assez inspiré derrière la caméra. Son personnage de braqueur de banques, coincé dans une vie dont il ne veut plus, débouche sur une histoire sans grande surprise mais empreinte de suffisamment de psychologie pour compenser certaines sous-intrigues moins convaincantes.

AB3 20h30: Bienvenue dans la jungle (1 étoile)

De Peter Berg (2003). Avec Seann William Scott, Dwayne Johnson.

Après le succès du Roi Scorpion, il était clair que Dwayne "The Rock" Johnson allait être appelé à devenir le nouveau Hercule du grand écran. Comme pour adouber la star, Schwarzenegger lui-même s’offre une apparition dans cette série B gonflée à la testostérone où Peter Berg laisse libre cours à une mise en scène délirante dont le carnage final constituera l’apothéose. Rien de bien neuf, mais le film ne manque pas de spectacle.

Sur le même sujet
Plus d'actualité