Les meilleurs films de ce mercredi 7 décembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Abyss, de James Cameron avec Ed Harris
  • Polly et moi, avec Ben Stiller et Jennifer Aniston
  • Les ambitieux, de Catherine Corsini avec Karin Viard
  • La colère de Dieu, avec Rita Hayworth et Robert Mitchum

142659

Be Ciné 20h45: Abyss (2 étoiles)

De James Cameron (1989). Avec Ed Harris, Mary Elizabeth Mastrantonio.

"Et quant à celui qui scrute le fond de l’abysse, l’abysse le scrute à son tour". Par cette citation de Nietzsche, Cameron débute cette plongée sous-marine spectaculaire vers un récit palpitant de S.F. dont les effets spéciaux restent encore aujourd’hui époustouflants. Un projet démentiel, car tourné en bonne partie sous eau dans l’enceinte du réacteur d’une centrale nucléaire inachevée, mais qui déboucha sur un immense succès mérité.

AB3 20h05: Polly et moi (2 étoiles)

De John Hamburg (2003). Avec Ben Stiller, Jennifer Aniston.

Cette comédie centrée sur le thème récurrent des contraires qui s’attirent permet à Ben Stiller et Jennifer Aniston de s’en donner à cœur joie dans une farce romantique où les situations comiques et les gags un brin scato se succèdent. Sans aucune surprise mais toujours attachant, le scénario évoque souvent les délicieux Mary à tout prix et Au nom d’Anna, où le même Stiller faisait déjà merveille en amoureux maladroit.

La Deux 20h35: Les ambitieux (2 étoiles)

De Catherine Corsini (2006). Avec Karin Viard, Eric Caravaca.

Huit ans après La nouvelle Eve, Catherine Corsini rappelle Karin Viard pour ce portrait caustique du monde de l’édition et des différences de classes. Une dose de rire et un brin de tendresse, le tout enrobé dans une étude sociologique légère, permettent à cette histoire aux ressorts pas toujours très vraisemblables d’offrir un bon moment de divertissement.

TCM 20h40: La colère de Dieu (2 étoiles)

De Ralph Nelson (1972). Avec Robert Mitchum, Rita Hayworth.

Trois aventuriers peuvent recouvrer leur liberté à condition de commettre un meurtre. Le prétexte idéal pour Ralph Nelson de mettre en scène trois personnages contrastés et hauts en couleur, dont Robert Mitchum en curé devenu bandit! Pour autant, la légèreté de ton n’empêche pas certains moments plus sombres dans un film qui marquera la dernière apparition de Rita Hayworth, dont les premiers symptômes d’alzheimer s’aggravèrent pendant le tournage.

Sur le même sujet
Plus d'actualité