Les meilleurs films de ce mercredi 27 juillet

Mon frère est fils unique, Entre adultes, Braquages, Adieu Cuba... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce mercredi en télé.

42306

France 2 23h45: MON FRERE EST FILS UNIQUE (2 ÉTOILES)

De Daniele Luchetti (2006). Avec Elio Germano, Riccardo Scarmarcio.
Les cinéastes italiens revisitent volontiers l’histoire de leur pays, particulièrement les années 60 et 70 qui ont vu la résurgence du fascisme et la radicalisation de la contestation. Le "film de fratrie", avec ses frères ennemis aux idées opposées, se prête parfaitement à une telle exploration du passé et permet de concentrer sur un nombre limité de personnages les événements les plus symptomatiques de la période. Luchetti et les deux scénaristes de La meglio gioventù reprennent donc une forme narrative éprouvée mais avec talent, aplomb et un souci constant d’éviter tout manichéisme.

<iframe allowfullscreen= » » frameborder= »0″ height= »349″ src= »http://www.youtube.com/embed/jnlKM7NNUC4″ width= »425″></iframe>

 

Arte 22h40: ENTRE ADULTES (2 ÉTOILES)

De Stéphane Brizé (2007). Avec Edith Mérieau, Vincent Dubois.
Coproduit par Lelouch, Entre adultes frappe par son côté épuré, cru et sa vision pessimiste du couple. Six hommes et six femmes, incarnés par d’excellents comédiens inconnus, se croisent, se trompent, se mentent. "Ça n’est pas simple, l’amour", confesse l’un d’eux en bouclant cette Ronde version début du troisième millénaire.

<iframe allowfullscreen= » » frameborder= »0″ height= »349″ src= »http://www.youtube.com/embed/oGDefs5aABE » width= »425″></iframe>

 

La Deux 20h25: BRAQUAGES (1 ÉTOILE)

De David Mamet (2001). Avec Gene Hackman, Delroy Lindo.
Ces Braquages servent de prétexte à Mamet pour multiplier les coups fourrés et les trahisons. Le vainqueur sera celui qui aura le mieux anticipé le coup de l’adversaire et prévu, pour chaque mouvement, un plan de rechange. Amusant au départ, le procédé devient fastidieux à la longue, surtout que Mamet ne semble jamais intéressé par la réalisation proprement dite.

<iframe allowfullscreen= » » frameborder= »0″ height= »349″ src= »http://www.youtube.com/embed/ou9ye9jEs4g » width= »425″></iframe>

 

La Trois 21h05: ADIEU CUBA (1 ÉTOILE)

D’Andy Garcia (2005). Avec Andy Garcia, Bill Murray, Dustin Hoffman.
Garcia choisit de renouer avec ses racines cubaines en racontant l’éclatement d’une famille au moment où la dictature de Batista s’écroule sous les coups de boutoir du castrisme. Conçu comme un Casablanca à La Havane (l’acteur-réalisateur incarne le propriétaire d’un night-club), Adieu Cuba traduit bien, au début, les turbulences qui agitent le pays. Mais les choses se gâtent avec l’arrivée de Fidel, pour le héros comme pour le spectateur.

<iframe allowfullscreen= » » frameborder= »0″ height= »349″ src= »http://www.youtube.com/embed/xPZulsaHo8o » width= »425″></iframe>

Sur le même sujet
Plus d'actualité