Les meilleurs films de ce mercredi 27 avril

Le grand sommeil, La rivière sans retour, Mad Max 2: Le défi, ... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce mercredi en télé.

28315

TCM 20h40: Le grand sommeil (3 étoiles)

De Howard Hawks (1946). Avec Humphrey Bogart, Lauren Bacall.

Marlowe est engagé par un général pour retrouver des photos compromettantes de sa fille. Hawks adapte ici un roman de Chandler auquel il ne comprend pas grand-chose. On raconte même que l’auteur fut incapable de dire à Hawks si un des protagonistes de son livre se suicidait ou s'il était assassiné! Le film, réalisé pour reformer le couple mythique Bogart/Bacall, devint pourtant l’archétype du film noir pour ses rapports troubles entre les personnages et son ambiance lourde de rêve éveillé.

<object height= »340″ width= »425″><param name= »movie » value= »http://www.dailymotion.com/swf/video/x9af33?width=425&theme=none » /><embed allowfullscreen= »true » allowscriptaccess= »always » height= »340″ src= »http://www.dailymotion.com/swf/video/x9af33?width=425&theme=none » type= »application/x-shockwave-flash » width= »425″ wmode= »transparent »></embed></object></p>

France 3 15h05: La rivière sans retour (3 étoiles)

De Otto Preminger (1954). Avec Robert Mitchum, Marilyn Monroe.

Cinéaste urbain par excellence, Preminger n’affectionnait guère le western. Son incursion dans le genre est pourtant particulièrement réussie. Le cinéaste parvient à alterner de grandes scènes d’aventure, comme le franchissement des rapides, avec d’autres scènes de transition à la mélancolie délicate. Comme celle, inoubliable, où Marilyn chante One Silver Dollar dans un bar miteux.

La Deux 20h20: Mad Max 2: Le défi (2 étoiles)

De George Miller (1981). Avec Mel Gibson, Bruce Spencer.

La guerre a anéanti la civilisation dans un monde où le pétrole est vital. Max se dresse, tel un cow-boy solitaire de western apocalyptique, face à une horde de personnages grimaçants aux allures de barbares antiques. Le spectacle est total, percutant, violent, criard aussi. Mais il fait froid dans le dos car Miller sait combien il est facile de réveiller la bête immonde qui sommeille en nous. Costaud!

La Trois 21h05: J’ai vu tuer Ben Barka (2 étoiles)

De Serge Le Péron (2005). Avec Charles Berling, Josiane Balasko.
Le Péron filme à la manière d’un polar noir de Melville cette reconstitution de "l’affaire Ben Barka" qui secoua la France gaulliste: l’enlèvement en 1965 de ce farouche opposant au régime marocain d’Hassan II, à la brasserie Lipp à Paris, alors qu’il avait rendez-vous avec le réalisateur Georges Franju. Ce film très documenté, sec, nerveux et honnête dans son exploitation du procès qui suivit, est défendu par des acteurs impressionnants de justesse.

Sur le même sujet
Plus d'actualité