Les meilleurs films de ce mercredi 24 août

Tulpan, Le coeur des hommes, Rain Man, Meurtre à la Maison Blanche... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce mercredi en télé.

58086

Arte 22h30: Tulpan (3 étoiles)

De Sergueï Dvortsevoï (2008). Avec Ashkat Kuchencherekov, Ondas Besikbasov.

Ce récit initiatique d’un jeune homme rêvant de devenir berger nous entraîne dans un beau voyage à travers les steppes du Kazakhstan, dans un style semi-documentaire où le romanesque trouve également sa place. Pour sa première fiction, le réalisateur décrit dans une mise en scène contemplative la vie d’une communauté nomade, tout en teintant son récit d’une poésie et d’un humour décalé bienvenus.

AB3 20h05: Le coeur des hommes (3 étoiles)

De Marc Esposito (2003). Avec Gérard Darmon, Marc Lavoine.

Film de potes par excellence, Le cœur des hommes contient cette alchimie qui, à l’instar d'Un éléphant ça trompe énormément ou le plus récent Les petits mouchoirs, fait mouche auprès d’un public qui se reconnaît inévitablement au détour d’un des personnages. Profondément attachant, ce film d’hommes et de leur rapport aux femmes bénéficie de l’alchimie dégagée par le quatuor principal et toute sa tendresse maladroite.

AB3 21h50: Rain Man (2 étoiles)

De Barry Levinson (1989). Avec Dustin Hoffman, Tom Cruise.

Suite au décès de son père, un petit affairiste se découvre un frère dans un hôpital psychiatrique. Pour prétendre à son héritage, il doit prendre en charge ce frangin autiste pour le moins encombrant qui l’horripile par son handicap. Sous un aspect de road movie classique, Barry Levinson nous offre un voyage intérieur tendre et émouvant de deux frères dont le plus handicapé des deux n’est pas celui qu’on pense.

La Deux 20h30: Meurtre à la Maison-Blanche (2 étoiles)

De Dwight H. Little (1997). Avec Wesley Snipes, Diane Lane.

En situant l’action à la Maison-Blanche, ce thriller politique de facture classique permet de pénétrer dans un des bâtiments les plus connus de la planète, même si ce n’est, évidemment, que par le biais d’une reconstitution en studio se voulant toutefois très documentée. C’est également l’occasion d’apprécier Wesley Snipes en flic têtu, dans un rôle plus fouillé qu’à l’accoutumée, pour nous mener vers un dénouement attendu.

Sur le même sujet
Plus d'actualité