Les meilleurs films de ce mercredi 14 décembre

Les meilleurs films de ce mercredi 14 décembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Le grand saut, de Joel Coen avec Tim Robbins
  • Torpilles sous l’Atlantique, de Dick Powell avec Robert Mitchum
  • Jardins en automne, d'Otar Iosseliani
  • Simon Werner a disparu…, de Fabrice Gobert avec Jules Pelissier

144445

TCM 15h50: Le grand saut(3 étoiles)

De Joel Coen (1994). Avec Tim Robbins, Jennifer Jason Leigh.

Pour racheter au plus bas prix les actions de leur empire industriel, des membres du conseil d’administration décident de nommer un idiot à leur tête. Un conte à la Capra en forme de critique virulente du système ultralibéral américain. Dans le rôle de l'idiot donnant une bonne leçon de vie à ce prétentieux et inhumain monde de la finance, Tim Robbins fait des étincelles.

Club RTL 20h30: Torpilles sous l’Atlantique (2 étoiles)

De Dick Powell (1957). Avec Robert Mitchum, Curd Jürgens.

Difficile à croire, mais c’est Dick Powell, ancien jeune premier de la Warner Bros et acteur de comédies musicales, qui dirige, et avec un sacré savoir-faire, ce film de guerre. Powell nous plonge dans une bataille navale sans fioriture, aux effets spéciaux saisissants pour l’époque (les grenades sous-marines et leurs ballets d’ondes de choc donnent une grande authenticité au film). Mitchum et Jürgens, dans ce combat dantesque devenu personnel, symbolisent remarquablement la folie de la guerre.

La Trois 21h05: Jardins en automne (2 étoiles)

D’Otar Iosseliani (2006). Avec Séverin Blanchet, Jacynthe Jacquet.

Viré manu militari de sa charge ministérielle, Vincent commence enfin à vivre vraiment. Un film burlesque, un peu foutraque aussi, dont les situations décalées et drolatiques sont l’arbre (comique) qui cache la forêt: qu’est-ce que la liberté, sinon l’ivrognerie partagée et la mise à distance d’un monde pressé et pressant? Prenez-en pour 117 minutes, c’est un excellent antistress.

Be 1 20h50: Simon Werner a disparu… (2 étoiles)

De Fabrice Gobert (2010). Avec Ana Girardot, Jules Pelissier.

1992. Au lycée Léon Blum, un élève de Terminale C manque à l’appel: Simon Werner a disparu sans laisser de traces. Ou plutôt si, des taches de sang dans un local de classe. Suicide, meurtre, enlèvement? Toutes les thèses sont envisagées. Rescapé de la Nouvelle star 2008, Jules Pelissier fait partie de l’excellente jeune distribution de ce film français qui marche avec audace, réussite et originalité sur les plates-bandes du thriller américain. Une bonne surprise.

Sur le même sujet
Plus d'actualité