Les meilleurs films de ce mardi 4 octobre

La rédaction a choisi 4 films qui sont diffusés aujourd'hui en télé. Avis et extraits vidéos. Au menu de ce mardi

  • Viva Cuba, un road-movie qui renverse la vapeur
  • Layer Cake, un thriller britannique contemporain
  • Man On Fire, de Tony Scott
  • Le jour où la terre s’arrêta de Robert Wise

63946

La Trois 21h05: Viva Cuba (2 étoiles)

De Juan Carlos Cremata Malberti (2005). Avec Malu Tarrau Broche, Jorgito Milo Avila.

Alors que les films sur Cuba nous montrent invariablement des personnages tentés par l’exil, ce road movie renverse la vapeur. Refusant d’accepter la décision de sa mère, divorcée et prête à quitter le pays, Malu fugue et traverse l’île pour aller supplier son père de ne pas autoriser son départ. Un ami l’accompagne, avec des brouilles fracassantes, suivies de réconciliations en fanfare. Si Viva Cuba aborde superficiellement le passage de l’enfance à l’adolescence, il contient de jolies trouvailles (les jeux des garnements filmés et sonorisés comme un reportage de guerre…) et dégage une bonne humeur communicative.

La Deux 20h15: Layer Cake (2 étoiles)

De Matthew Vaughn (2004). Avec Daniel Craig, Colm Meaney.

Le thriller britannique contemporain aime le glauque. L’intérêt de Layer Cake est de faire semblant de revenir en arrière, au "polar en gants blancs", pour mieux confirmer ensuite la nouvelle donne. Le trafiquant de drogue au centre du récit croit pouvoir gérer son business en bon père de famille. Grave erreur! Manipulé, trahi, tabassé, il boira le calice jusqu’à la lie. De quoi nous plonger dans une intrigue touffue, enrobée d’humour noir.

RTL-TVI 22h05: Man On Fire (2 étoiles)

De Tony Scott (2004). Avec Denzel Washington, Dakota Fanning.

Au Mexique, où les enlèvements contre rançon se multiplient, Creasy, un ex-agent de la CIA alcoolique, accepte de devenir le garde du corps de Pita, la fille d’un riche industriel. Sans renoncer à son style vidéoclip de choc, Tony Scott nous donne une première partie formidable, centrée sur les relations entre la gamine et le baroudeur fatigué. Mais il bascule ensuite dans le film de justicier nauséabond, à la Bronson.

Club RTL 22h40: Le jour où la terre s’arrêta (2 étoiles)

De Robert Wise (1951). Avec Michael Rennie, Patricia Neal.

En pleine guerre froide, Robert Wise ose l’appel à la coexistence pacifique et critique, via son alien Klaatu, l’ambiance paranoïaque et la course au nucléaire des superpuissances. Le tout sur une partition de Bernard Herrmann, le compositeur fétiche d’Hitchcock.

 

</body>
</html>

Sur le même sujet
Plus d'actualité