Les meilleurs films de ce mardi 23 août

Le Dahlia noir, Un Américain bien tranquille, Foxy Brown, Independence Day... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce mardi en télé.

59060

France 2 22h20: Le Dahlia noir (3 étoiles)

De Brian De Palma (2006). Avec Josh Hartnett, Scarlett Johansson.

Basée sur le roman de James Ellroy, lui-même inspiré d’un authentique fait divers, l’histoire recrée avec brio l’atmosphère d’un Los Angeles d’un autre temps, empreint de noirceur et aux personnages énigmatiques, sujets idéaux pour les amateurs de chair de poule et de récits sulfureux. La décadence, mentale et/ou sexuelle, est en effet le maître mot: secrets d’alcôve, pulsions inavouables, convoitise amoureuse forment le nœud d’une intrigue variée à souhait.

RTL-TVI 21h55: Un Américain bien tranquille (3 étoiles)

De Phillip Noyce (2002). Avec Michael Caine, Brendan Fraser.

Le roman de Graham Greene avait déjà été adapté peu après sa parution par Joseph Mankiewicz. Cette nouvelle version présente le grand mérite d’éclairer les faits décrits avec un recul que le récit original ne pouvait avoir en 1954. Le thème ainsi actualisé permet de décocher une flèche aux méthodes des services secrets américains, grâce à une interprétation sans faille de Michael Caine et de Brendan Fraser.

Arte 23h15: Foxy Brown (2 étoiles)

De Jack Hill (1974). Avec Pam Grier, Antonio Fargas.

Icône de la Blaxploitation dans les années 70, Pam Grier occupa la tête d’affiche dans de nombreux films du même acabit, aidée en cela, il est vrai, par un corps aux formes affolantes. Un cocktail 100 % black – et aujourd’hui délicieusmeent kitsch – de suspense, d’érotisme et de bagarres, auquel Tarantino rendra hommage dans son excellent Jackie Brown qui remettra sur le devant de la scène la décoiffante panthère noire.

TF1 20h45: Independence Day (1 étoile)

De Roland Emmerich (1996). Avec Will Smith, Bill Pullman.

Bien avant 2012, Emmerich faisait déjà très fort en matière de récit apocalyptique: les extraterrestres débarquaient par surprise pour tout casser sur notre bonne vieille Terre. Du moins sur une portion de celle-ci, l’histoire se concentrant quasi exclusivement sur le territoire US. Du coup, on assiste surtout à une invasion de propagande à la gloire de l’Amérique, ponctuée par des effets spéciaux qui firent sensation à l’époque.

Sur le même sujet
Plus d'actualité