Les meilleurs films de ce mardi 11 octobre

La rédaction a choisi 4 films qui sont diffusés aujourd'hui en télé. Avis et extraits vidéos. Au menu de ce mardi

  • Pépé le Moko, le classique avec Jean Gabin
  • Un été 42 avec Jennifer O'Neill
  • Le deuxième souffle, Daniel Auteuil dans un film d'Alain Corneau
  • Les larmes du soleil avec Bruce Willis et Monica Bellucci

64676

France 2 1h05: Pépé le Moko (3 étoiles)

De Julien Duvivier (1936). Avec Jean Gabin, Mireille Balin.

Il faut dépasser les relents colonialistes de ce film pour l’apprécier à sa juste valeur: celle d’un véritable classique. La Casbah d’Alger reconstituée en studio, les seconds couteaux savoureux (Dalio, Charpin, la chanteuse Fréhel): autant d’atouts pour un film bénéficiant, en outre, des dialogues ciselés de Jeanson ("Avoir l’air d’un faux jeton à ce point-là, c’est vraiment de la franchise").

La Trois 21h05: Un été 42 (2 étoiles)

De Robert Mulligan (1970). Avec Jennifer O’Neill, Gary Grimes.

Un garçon de 15 ans connaît sa première fois dans les bras d’une jeune veuve de guerre. Sur ce thème mince et qui risquait à tout moment de tomber soit dans la mièvrerie, soit dans la gaudriole, Mulligan a réalisé un film nuancé et empreint de nostalgie. Tous ceux qui ont été ados dans les années 70 ont encore en tête la belle scène d’amour avec Jennifer O’Neill et le leitmotiv musical signé Michel Legrand.

TF1 2h15: Le deuxième souffle (2 étoiles)

D’Alain Corneau (2007). Avec Daniel Auteuil, Monica Bellucci.

En 1966, Melville adapte Le deuxième souffle de Giovanni et réalise un chef-d’œuvre du polar. Il précise qu’il ne faut pas voir dans la trajectoire de Gu, le gangster d’honneur, une description réaliste du milieu. Alain Corneau a retenu la leçon. Son remake est ultra-stylisé: l’action baigne dans une lumière d’aquarium et s’apparente à un ballet macabre. Seul problème: Corneau prétendait apporter un éclairage nouveau mais se contente, à quelques séquences près, de faire un copier-coller de l’original.

RTL-TVI 22h05: Les larmes du soleil (2 étoiles)

D’Antoine Fuqua (2003). Avec Bruce Willis, Monica Bellucci

Au Nigeria, en pleine guerre civile, un commando américain doit évacuer une doctoresse. Mais celle-ci refuse d’abandonner les villageois à leur sort. Faut-il outrepasser les ordres? L’agacement qu’on ressent face à l’aspect propagandiste du récit ne doit pas occulter le fait que ces Larmes s’avèrent un solide "film de sauvetage" dont la tension ne se relâche jamais.

Sur le même sujet
Plus d'actualité