Les meilleurs films de ce lundi 9 mai

Luke la main froide, Le promeneur du Champ-de-Mars, Les Gaspards, ... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce lundi en télé.

29968

La Une 22h30: Luke la main froide (4 étoiles)

De Stuart Rosenberg (1967). Avec Paul Newman, George Kennedy.

Luke reste un des films de prison parmi les plus captivants jamais tournés. Avec, pour contrebalancer la brutalité de certaines scènes, un humour bienvenu comme dans la séquence d’anthologie où Newman avale cinquante œufs durs d’affilée. "Ça, c’est une chose que Bobby Kennedy ne sait pas faire",clamera l’acteur qui soutenait son rival, Eugène McCarthy, aux élections.

Arte 20h40: Le promeneur du Champ-de-Mars (3 étoiles)

De Robert Guédiguian (2005). Avec Michel Bouquet, Jalil Lespert.

Arte se met à l'heure du 30e anniversaire de l’accession à la présidence de Mitterrand, qui avait été jusque-là l’éternel Poulidor de la politique française. Robert Guédiguian aborde les dernières années de son règne, quand il choisit Benamou pour confident. De ces tête-à-tête sortiront deux livressur lequel s’appuie le film mais en prenant ses distances. Plus qu’à la politique, Le promeneur du Champ-de-Mars s’attache au rapport qu’un homme de pouvoir entretient avec sa mort prochaine. Le Mitterrand de Guédiguian? Un spartiate, un sensuel au verbe coupant comme la lame, un sacré personnage!

France 3 15h05: Les Gaspards (3 étoiles)

De Pierre Tchernia (1974). Avec Michel Serrault, Philippe Noiret.

Un libraire découvre, après la disparition de sa fille (Chantal Goya!), une étrange communauté qui fuit le monde moderne en vivant dans les catacombes de Paris. Ce point de départ extravagant permet à Pierre Tchernia de se laisser aller à son goût pour la fantaisie, les univers à la Gaston Leroux et la poésie cocasse. Avec, en prime, une belle brochette d’acteurs, dont le jeune Depardieu dans un petit rôle de facteur.

RTL-TVI 21h15: La mort dans la peau (2 étoiles)

De Paul Greengrass (2004). Avec Matt Damon, Franka Potente.

Deux ans après La mémoire dans la peau, Jason Bourne, l’ex-machine à tuer amnésique, continue de fuir les sbires de la CIA. Pour cette suite, Greengrass remplace Doug Liman aux commandes. On n’y perd pas au change car l’énergie démentielle que le cinéaste imprime aux scènes d’action équivaut, question poussée d’adrénaline, à un triple tour en montagnes russes.

A voir également

Consultez les programmes télé du jour

Sur le même sujet
Plus d'actualité