Les meilleurs films de ce lundi 3 octobre

La rédaction a choisi 4 films qui sont diffusés aujourd'hui en télé. Avis et extraits vidéos. Au menu de ce lundi

  • Spider-man, le blockbuster de Sam Raimi
  • Les Nibelungen, le classique de Fritz Lang
  • Casino Royale, Daniel Craig en James Bond
  • La jument verte, avec Bourvil et Francis Blanche

63928

RTL-TVI 22h15: Spider-man (3 étoiles)

De Sam Raimi (2002). Avec Tobey Maguire, Willem Dafoe.

Les chanceux qui ont vu en 2001 le trailer original, où des malfrats en hélicoptère devenaient prisonniers de la toile tendue par notre héros entre les tours du World Trade Center, ne retrouveront pas les fameuses Twin Towers dans le film, celles-ci ayant été numériquement effacées après l’attentat du 11/9. Mais cela ne gâche en rien le plaisir qu’on prend à ce Spider-man haut de gamme.

Arte 20h40: Les Nibelungen (3 étoiles)

De Fritz Lang (1924). Avec Paul Richter, Margaret Shoen.

La légende scandinave des Nibelungen a été, tout au long de l’histoire allemande, utilisée dans un sens politique. Goebbels, impressionné par les films de Lang, voudra d’ailleurs l’enrôler en 1933 au service du régime nazi. On connaît la suite: Lang s’exilera aux États-Unis mais Thea von Harbou, son épouse (ils divorceront en 34) et scénariste, deviendra une réalisatrice cotée du national-socialisme. Reste le film, une gigantesque fresque en deux volets, le premier jouant sur des cadres statiques, le second adoptant un rythme haletant.

La Une 20h20: Casino Royale (2 étoiles)

De Martin Campbell (2006). Avec Daniel Craig, Eva Green.

On oublie le Casino Royale de 1967, laborieuse parodie de la première aventure de Bond écrite par Fleming. Cette version-ci se veut nettement plus fidèle au climat impitoyable du roman, ce qu’a bien compris Daniel Craig, le Bond le plus "froid" depuis le début de la série. Guère d’humour donc, mais une succession de scènes d’action rondement menées jusqu’au dernier acte, épicé d’une touche sentimentale qui tombe comme un cheveu dans la soupe.

France 3 15h10: La jument verte (2 étoiles)

De Claude Autant-Lara (1959). Avec Bourvil, Francis Blanche.

Autant-Lara n’y va pas avec le dos de la cuillère pour mettre en scène la lutte que se livrent un paysan rusé (Bourvil, aux antipodes de ses rôles de niais) et son voisin. Au programme de ce film fustigé à sa sortie par les bien-pensants: gauloiseries, coups bas et bons mots assassins.

Sur le même sujet
Plus d'actualité