Les meilleurs films de ce lundi 19 septembre

Incassable, Un roman policier, Mon père, ce héros, Un crime... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce lundi en télé.

61738

RTL-TVI 22h20: Incassable (2 étoiles)

De M. Night Shyamalan (2000). Avec Bruce Willis, Samuel L. Jackson.

L’été 1999, une production américaine dirigée par un inconnu cartonne au box-office. Le phénomène Sixième sens était né, provoqué par un bouche à oreille favorable qui allait franchir l’Atlantique. Le rythme envoûtant du film et son ambiance paranormale n’étaient sans doute pas pour rien dans ce succès-surprise. Réalisé dans la foulée, Incassable nous plonge dans un univers similaire: même acteur (Willis) incarnant un homme mélancolique, même intrusion progressive du fantastique, même coup de théâtre final. Outre le plaisir de découvrir peu à peu où le film veut nous emmener, on a droit à une incursion originale dans le monde des comics. Et si la comparaison entre Le sixième sens et Incassable n’est pas à l’avantage de ce dernier, il reste suffisamment de moments forts pour nous captiver.

TV5 21h00: Un roman policier(2 étoiles)

De Stéphanie Duvivier (2008). Avec Marie-Laure Descoureaux, Abdelhafid Metalsi.

Resté inédit chez nous, ce polar possède quelques atouts, à commencer par son casting de nouvelles têtes qui apporte de la crédibilité au récit. Et puis, ce n’est pas tous les jours qu’une jeune réalisatrice choisit, pour ses débuts, de décrire le quotidien d’un petit commissariat avec son lot d’amours et d’emmerdes.

France 4 20h35: Mon père, ce héros (2 étoiles)

De Gérard Lauzier (1991). Avec Gérard Depardieu, Marie Gillain.

Une gamine en vacances avec son père laisse entendre que ce dernier est son amant pour se rendre intéressante aux yeux des garçons. D’un sujet limite, Lauzier a tiré une comédie superficielle mais sympathique. Grâce surtout à la mutine Marie Gillain qui a fait du chemin depuis…

Arte 20h40: Un crime (1 étoile)

De Jacques Deray (1993). Avec Alain Delon, Manuel Blanc.

Un jeune homme accusé du meurtre de ses parents est acquitté… puis avoue sa culpabilité à son avocat. Crise de folie ou confession sincère? A vrai dire, la question passionne plus maître Durand-Delon que le spectateur. Car le film s’enlise rapidement au point de devoir in extremis ressortir un cadavre du placard.

Sur le même sujet
Plus d'actualité