Les meilleurs films de ce lundi 12 décembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Inglourious Basterds, de Quentin Tarantino avec Brad Pitt et Christoph Waltz
  • Last Days, de John Woo avec Tom Cruise
  • Jeremiah Johnson, de Sidney Pollack avec Robert Redford
  • La fille de D'Artagnan, avec Sophie Marceau et Philippe Noiret

144327

La Une 20h20: Inglourious Basterds (3 étoiles)

De Quentin Tarantino (2010). Avec Brad Pitt, Christoph Waltz.

Récit de dingue où Tarantino tord avec frénésie le cou à l’histoire, Inglourious… s’ouvre sur une scène culte, magique, que l’on jurerait tout droit sortie d’un western de Leone. Pourtant ça se déroule durant la Seconde Guerre mondiale. Et ça parle, dans un grand éclat de rire, de Shoah et de vengeance terrible. Une tuerie!

Club RTL 20h30: Mission impossible 2 (3 étoiles)

De John Woo (2000). Avec Tom Cruise, Philip Seymour Hoffman.

Comme De Palma, Woo trahit la série pour n’en conserver que le thème musical et ses super-agents. Mais on ne voit que Tom à l’écran. Beau comme un dieu, agrippé mains nues à une falaise, à fond les manettes sur sa moto ou quand il embrasse une femme fatale. Aérien, Woo s’affranchit de la lourdeur des blockbusters et relègue James Bond dans le passé, tandis que se bat devant sa caméra virevoltante et inspirée l’agent indestructible du futur. Son nom? Ethan. Ethan Hunt.

TCM 16h45: Jeremiah Johnson (3 étoiles)

De Sidney Pollack (1971). Avec Robert Redford, Will Geer.

Fuyant la civilisation et son passé, Jeremiah Johnson se réfugie dans les Rocheuses. Loin du cliché du "bon sauvage", Pollack immerge son héros dans des paysages splendides, à la recherche d’une liberté qui ne sera acquise qu’au terme d’un combat sans merci contre lui-même et les autres. Au bout de ce chemin initiatique peut-être trouvera-t-il la paix. Peut-être seulement. Superbe!

Arte 20h40: La fille de d’Artagnan (2 étoiles)

De Bertrand Tavernier (1994). Avec Sophie Marceau, Philippe Noiret.

Fou du cinéma de Riccardo Freda (Le fils de d’Artagnan, 1950), Tavernier avait préparé ce film pour lui. Mais après quelques jours de tournage, le réalisateur italien de 84 ans jette l’éponge. Tavernier se lance dans l’aventure au pied levé. Et réalise un cocktail savoureux de romance, trahisons et duels. Et au cœur de ce spectacle, c’est Marceau qui émerge. Belle, fougueuse et gracieuse, elle annonce avec un sourire désarmant et une pointe de mélancolie la retraite discrète des anciens "trois" mousquetaires.

Sur le même sujet
Plus d'actualité