Les meilleurs films de ce lundi 11 juillet

La soif du mal, Kramer contre Kramer, Cliente, ... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce lundi en télé.

38993

Arte 20h40: La soif du mal (4 étoiles)

D’Orson Welles (1958). Avec Charlton Heston, Orson Welles.

Ce chef-d’œuvre du film noir signé Welles fait école pour sa célèbre scène d’ouverture: un incroyable plan-séquence filmé à la grue, où l’on voit un couple se rendre vers la frontière mexicaine tandis qu’une voiture, où est cachée une bombe, les suit. Le mal, en effet, contamine le récit, notamment à travers la figure du flic Quinlan, monstre extraordinaire qu’aimait interpréter le surdoué Orson Welles. Le reste de la distribution est à l’avenant, s’enfonçant avec classe dans cette atmosphère poisseuse et paranoïaque somptueusement mise en scène par Welles.

Club RTL 22h20: Kramer contre Kramer (2 étoiles)

De Robert Benton (1979). Avec Dustin Hoffman, Meryl Streep.

Plus qu’un simple mélo tire-larmes, le drame de la séparation des Kramer est un instantané très réaliste de la famille américaine de la fin des années 70. Subtile inversion des rôles ici: la mère plaque le père, publicitaire dépassé qui découvre qu’un enfant, ça mange et ça a besoin de repères. Un film tendre, émouvant et superbement joué par Hoffman et Streep.

La Une 20h20: Cliente (2 étoiles)

De Josiane Balasko (2008). Avec Nathalie Baye, Eric Caravaca.

Le sujet (l’amour tarifé traité du point de vue féminin) faisait peur. Ça n’a pas empêché Balasko de réaliser ce film audacieux tiré de son roman. La réalisatrice aborde sans faux-semblant la relation entre Baye et son escort-boy, mais parasite son histoire par des intrigues secondaires et quelques postures absurdes à la Bertrand Blier… laissant un peu le client spectateur les fesses entre deux chaises.

AB3 20h05: Pitch Black (2 étoiles)

De David Twohy (2000). Avec Vin Diesel, Radha Mitchell.

Les rescapés d’un vaisseau spatial en déroute se font trucider un par un par une armada de bestioles monstrueuses. Petit film de science-fiction gore, Pitch Black aligne les audaces visuelles (l’action se déroule durant une éclipse) et les combats musclés. Et Vin Diesel, lui, prouve une fois encore qu’au-dessus de ses gros bras, il y a bien un cerveau.

Sur le même sujet
Plus d'actualité