Les meilleurs films de ce jeudi 8 décembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • A l’ombre de la haine, de Marc Forster avec Halle Berry
  • Inside Job, avec la voix de Matt Damon
  • The Family Man, avec Nicolas Cage
  • Terminator: Renaissance, avec Christian Bale et Sam Worthington

142665

Arte 20h40: A l’ombre de la haine (3 étoiles)

De Marc Forster (2001). Avec Halle Berry, Billy Bob Thornton.

Le réalisateur a su tirer le meilleur de ce récit prenant dans lequel sont traités sans édulcorant ni clichés excessifs des thèmes aussi délicats que le racisme et la peine de mort. Divisée en deux parties très distinctes, l’histoire se concentre d’abord avec un réalisme oppressant sur l’exécution d’un condamné, avant de bifurquer avec habileté sur la vie – très opposée – des deux héros qui se rapprochent suite à un drame commun.

Be 1 20h50: Inside Job (3 étoiles)

De Charles Ferguson (2010). Avec la voix de Matt Damon.

Ce documentaire édifiant narre avec pédagogie les circonstances ayant mené au krach boursier de 2008. Dénonciation cinglante de la dérégulation massive ayant mené l’économie mondiale au bord du gouffre, Inside Job dévoile l’absence totale de scrupule de magnats de la finance totalement déconnectés du reste de la planète. Et des interviews – dont celles de DSK et Christine Lagarde avant que celle-ci ne remplace le premier – qui donnent froid dans le dos.

AB3 20h05: The Family Man (2 étoiles)

De Brett Ratner (2000). Avec Nicolas Cage, Téa Leoni.

Dans une histoire qui combine assez habilement comédie, émotion et fantastique, le héros – Nicolas Cage en parvenu blasé et arrogant – se retrouve propulsé une veille de Noël dans la vie qu’il aurait pu avoir s’il avait choisi une autre voie. Joli conte en forme de réflexion sur le destin et la façon dont on peut l’influencer, Family Man rappelle qu’il n’est jamais trop tard pour changer le cours de son existence.

RTL-TVI 20h25: Terminator: Renaissance (1 étoile)

De McG (2009). Avec Christian Bale, Sam Worthington.

Situé entièrement dans un futur dévasté, le quatrième épisode de la saga n’offre plus ce contraste violent et efficace d’un affrontement inégal entre notre époque et des robots tueurs ayant remonté le temps jusqu’à nous. Sans la carrure de Schwarzie – malgré une apparition via une grosse ficelle technique – et l’humour des autres numéros, le dernier Terminator se démarque trop peu des récits postapocalyptiques à la Mad Max, malgré d’excellents effets spéciaux.

Sur le même sujet
Plus d'actualité