Les meilleurs films de ce jeudi 6 octobre

La rédaction a choisi 4 films qui sont diffusés aujourd'hui en télé. Avis et extraits vidéos. Au menu de ce jeudi

  • What A Wonderful World, la découverte du jour
  • Hypnose avec Kevin Bacon
  • L'incroyable Hulk sur RTL-TVI
  • Légendes d'automne avec Brad Pitt et Anthony Hopkins

63958

Arte 2h00: What A Wonderful World (2 étoiles)

De Faouzi Bensaïdi (2006). Avec Faouzi Bensaïdi, Nezha Rahil.

"Je ne voulais pas faire l’habituel film arabe social à vocation humaniste", déclare Bensaïdi. De fait, What A Wonderful World ne ressemble à aucun des films du Maghreb qui sont parvenus sur nos écrans. Pour dresser un portrait contrasté de Casablanca, une ville partagée entre tradition et modernité, l’acteur-réalisateur (dont le visage impassible rappelle Buster Keaton) jongle avec les références occidentales et les genres: le néopolar américain, le burlesque, la comédie romantique… D’ingénieuses idées côtoient des effets parfois gratuits, mais l’ensemble ne manque ni de charme ni de spitant.

RTL-TVI 22h30: Hypnose (2 étoiles)

De David Koepp (1999). Avec Kevin Bacon, Kathryn Erbe.

Après l’excellent et méconnu The Trigger Effect, David Koepp plonge le spectateur en état d’Hypnose tout au long d’un thriller paranormal d’une redoutable efficacité. Renonçant aux effets grand-guignolesques, le cinéaste progresse lentement mais sûrement dans la montée de l’horreur. Par malchance, le film sortit aux Etats-Unis en même temps que Le sixième sens avec lequel il a plusieurs points communs. Le public bouda Hypnose qui mérite d’être redécouvert.

RTL-TVI 20h25:L’incroyable Hulk (1 étoile)

De Louis Leterrier (2008). Avec Edward Norton, Liv Tyler.

Ang Lee n’avait pas réussi à redorer le blason de Hulk, ce n’est pas le tâcheron Leterrier qui va y parvenir. Malgré un casting atypique et des efforts louables pour approfondir le personnage, l’accent est surtout mis sur les explosifs et les effets spéciaux.

AB3 20h05: Légendes d’automne (1 étoile)

D’Edward Zwick (1994). Avec Anthony Hopkins, Brad Pitt.

Le vieil Ouest, c’est fini! On ne le savait pas? Si, mais Zwick, encore tout emballé par sa reconstitution de la guerre de Sécession dans Glory,n’était visiblement pas au courant. Tout au long de cette saga familiale qui met en scène un patriarche (Hopkins, caricatural), ses trois fils (un sauvage, un civilisé et un neutre) et une fiancée perturbatrice, Edward Zwick nous balade dans des décors de carte postale à grand renfort de musique épique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité