Les meilleurs films de ce jeudi 29 septembre

Les trois jours du Condor, Stella, Jeux d’espions, Le jour où la terre s’arrêta... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce jeudi en télé.

61906

France 3 23h20: Les trois jours du Condor (3 étoiles)

De Sydney Pollack (1975). Avec Robert Redford, Faye Dunaway.

Ce thriller de haut vol met en cause l’administration Nixon et la CIA après le Watergate. Parce qu’il a découvert un message compromettant, Redford devient la cible d’un redoutable tueur à gages incarné de manière inquiétante par le très bergmanien Max von Sydow. Pollack avance avec brio les pions de cette palpitante partie d’échecs où la seule garantie de survie consiste à ne pas respecter les règles du jeu.

Arte 20h40: Stella (2 étoiles)

De Sylvie Verheyde (2008). Avec Léora Barbara, Karole Rocher.

Dans Un frère et Princesses, SylvieVerheyde avait opté pour un filmage hystérique, un corps à corps exténuant entre la caméra et les acteurs. Heureusement, elle abandonne ce parti pris dans Stella où elle trouve le ton juste pour brosser le portrait d’une ado de banlieue confrontée à l’atmosphère d’un grand lycée parisien. Le tout rythmé par des tubes des années 70.

France 3 20h35: Jeux d’espions (2 étoiles)

De Tony Scott (2001). Avec Robert Redford, Brad Pitt.

En 1992, dans Et au milieu coule une rivière,on découvrait un acteur inconnu qui ressemblait au jeune Redford. Dix ans après, Brad Pitt se retrouve tête d’affiche à côté de son mentor dans un thriller d’espionnage qui tourne le dos aux super-espions pour renouer avec la veine pessimiste de John Le Carré. Bavures, cynisme des dirigeants, assassinats commandités en secret: les méthodes de l’Oncle Sam ne se distinguent guère de celles de ses ennemis du moment. Si cet "écrasement du facteur humain" n’est plus une révélation, Tony Scott et sa mise en scène musclée lui redonnent une nouvelle jeunesse.

RTL-TVI 20h25: Le jour où la terre s’arrêta (1 étoile)

De Scott Derrickson (2008). Avec Keanu Reeves, Jennifer Connelly.

En 1951, alors que la guerre froide battait son plein, l’alien Klaatu avertissait les humains du danger de jouer à l’apprenti sorcier avec le nucléaire. Autre temps, autres peurs: c’est un message pro-écolo qu’il délivre dans ce remake du film de Wise qui n’égale pas son modèle, même si Derrickson a mis le paquet côté visuel.

Sur le même sujet
Plus d'actualité