Les meilleurs films de ce jeudi 22 décembre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • C’est donc ton frère, avec Laurel et Hardy
  • Où sont passés les Morgan?, avec Hugh Grant et Sarah Jessica Parker
  • La Momie, de Stephen Sommers
  • Batman, avec Michael Keaton et Jack Nicholson

147173

Arte 20h40: C’est donc ton frère(4 étoiles)

De Harry Lackman (1936). Avec Stan Laurel, Oliver Hardy.

Si vous ne deviez retenir qu’un récit de jumeaux dans toute l’histoire du cinéma comique, prenez C’est donc ton frère… et puis, tirez l’échelle. Car c’est drôle, burlesque, inventif comme nulle part ailleurs. Ces chassés-croisés des "vrais et faux" Laurel et Hardy transcendent le ressort facile de la gémellité pour en faire un feu d’artifice de rires, sublimé par l’absurde des situations. Le meilleur film, sans doute, du tandem.

RTL-TVI 20h25: Où sont passés les Morgan? (2 étoiles)

De Mark Lawrence (2009). Avec Hugh Grant, Sarah Jessica Parker.

Avec ce film joué par un Grant irrésistiblement cabot, on sait où est passée la (bonne) comédie romantique: visiblement dans les mains de Lawrence, jetant un petit couple qui s’érode dans des aventures rocambolesques à la lisière du policier. De quoi ressouder quelques liens au terme d’une histoire sentimentale pas cruche du tout.

France 2 16h40: La momie (2 étoiles)

De Stephen Sommers (1999). Avec Brendan Fraser, Rachel Weisz.

C’est un fait, La momie de Sommers n’a pas la poésie de ses prédécesseurs. Fraser n’est pas le meilleur comédien d’Hollywood et ce blockbuster calibré jeune public véhicule des clichés gros comme la pyramide de Khéops. Mais ne soyons pas bégueule: les effets spéciaux sont sidérants et son évident cousinage avec Indiana Jones donne à cette Momie un côté aventurier pas du tout détestable.

TCM 20h40: Batman (2 étoiles)

De Tim Burton (1989). Avec Michael Keaton, Jack Nicholson.

S’il est un héros de BD que Burton devait adapter au cinéma, c’est bien Batman. Un personnage hanté par la mort de ses parents, évoluant la nuit dans une "gothique city" peuplée de créatures bizarres et autres monstres de foire comme le Joker (Nicholson, dans une démentielle démesure!) si chers au cinéaste d’Edward aux mains d’argent. Fidèle au comic, Burton crée un univers noir au diapason de la complexité de Batman, mêlant virtuosité technique et dérision du meilleur effet.

Sur le même sujet
Plus d'actualité